Le cerclage : tout savoir sur cette intervention

Crédits : iStock

Les grossesses ne sont jamais les mêmes et leur déroulement varie selon les femmes. Dans certains cas, tout se passe parfaitement bien jusqu’à la date tant attendu de l’accouchement. Mais pour d’autres, c’est au contraire un moment très angoissant durant lequel il est possible à tout moment de perdre son bébé. C’est la raison pour laquelle certaines femmes doivent subir un cerclage du col de l’utérus afin de retarder au maximum l’arrivée de leur bébé.

Des grossesses à risque

Certaines femmes présentent une béance du col de l’utérus, ce qui signifie que ce dernier est bien trop ouvert à un stade précoce de la grossesse. Il ne remplit donc pas son rôle de verrou qui permet au bébé de rester le temps nécessaire dans le ventre de sa maman. Le col menace donc de s’ouvrir à tout moment, ce qui entraîne un risque de fausse couche (s’il s’ouvre au début de la grossesse) ou bien de naissance prématurée.

D’autres femmes doivent avoir recours au cerclage, puisqu’elles présentent des antécédents de fausses couches ou de naissances prématurées.

Le cerclage est aussi fréquemment utilisé pour les grossesses à risque, comme les grossesses multiples ou pour des femmes qui présentent un problème anatomique utérin.

En général, les médecins ont recours au cerclage à la fin du premier trimestre de grossesse (entre 14 et 16 semaines d’aménorrhée) ou bien en urgence si le risque de fausse couche tardive est trop important.

Le déroulement d’un cerclage

Un cerclage consiste tout simplement à maintenir le col fermé artificiellement. Cela nécessite donc une petite intervention qui ne dure généralement qu’une quinzaine de minutes. Le médecin passe par les voies naturelles et vient placer autour du col de l’utérus un fil en nylon. Il bloque l’ouverture avec un nœud qui dépasse légèrement dans le vagin. Cette opération peut être faite sous anesthésie générale ou rachianesthésie (endormissement de l’abdomen et des membres inférieurs). Ce fil est ensuite enlevé autour du huitième mois de grossesse en vue de l’accouchement.

Beaucoup de repos

Un simple cerclage ne suffit cependant pas à prévenir tous risques de fausse couche ou d’accouchement prématuré. En effet, il faut impérativement qu’en plus de cela, la femme se repose régulièrement, puisque c’est en fait le seul véritable moyen d’empêcher un accouchement prématuré.

Une technique controversée

Tous les médecins ne sont pas d’accord quant à la pratique du cerclage. En effet, le cerclage n’est pas un acte anodin, puisqu’à l’approche de l’accouchement, le col de l’utérus se ramollit et le fil de nylon peut alors déchirer la chair. Le nœud, qui est placé dans le vagin, peut aussi provoquer des infections microbiennes. En plus de cela, l’efficacité de la méthode n’a toujours pas été vraiment prouvée, ce qui explique que cette technique est encore très controversée.