in , ,

Tous les parents auraient bien un chouchou parmi leurs enfants !

Crédits : iStock
Tous les parents auraient bien un chouchou parmi leurs enfants !
Notez cet article

Il s’agit là d’un sujet très tabou, mais qui pourtant semble concerner toutes les familles : l’enfant chouchou. En tant que parent, vous avez forcément déjà entendu ces phrases : « de toute façon, c’est lui ton chouchou », ou encore « tu lui cèdes tout à lui à chaque fois ». Seulement, et même si vous tentez de convaincre vos enfants du contraire, il semblerait que tous les parents ou presque auraient un chouchou, parfois même sans vraiment le vouloir !

Les cadets mis à l’écart

Nous vous parlions déjà il y a plusieurs semaines de la place de l’enfant du milieu, qui peut être très difficile, car elle se trouve entre les places plutôt spéciales de l’aîné et du benjamin. Il s’avère en vérité que même dans la pratique, la place du cadet n’est pas vraiment la bonne. En effet, selon une étude publiée par The Independant, et réalisée sur 1185 parents, 25% affirment avoir une préférence pour l’un de leurs enfants. Parmi eux, 50% affirment que le benjamin est le petit chouchou, et 26% que c’est l’aîné. Autrement dit, il reste très peu de place pour le cadet, qui serait donc souvent un peu lésé.

Si les parents affirment avoir une préférence pour l’un de leurs enfants, ce n’est généralement pas avec une grande fierté, tant le sujet est tabou. En effet, il n’est pas très bien vu de faire des préférences entre ses propres enfants, et encore moins de le reconnaître, même si visiblement, les parents seraient plutôt nombreux dans ce cas.

On préfère celui dans lequel on se reconnaît

Cette même enquête explique également les raisons qui peuvent pousser les parents à avantager un de leurs enfants. Les résultats vont peut-être d’ailleurs vous parler, puisque parmi les parents qui affirment préférer un enfant à l’autre, 41 % expliquent que c’est parce qu’ils se reconnaissent en lui. Mais ce n’est pas tout, car 50 % affirment quant à eux qu’ils préfèrent l’enfant qui les fait le plus rire. Ce “choix”, même si en général ce n’en est pas vraiment un, semble donc guidé par un sentiment de proximité avec “l’enfant chouchou”.

L’étude révèle aussi que même si les parents ont un chouchou, ils n’en sont pas pour autant fiers. Ils préfèrent même le garder pour eux par peur de mettre à mal l’équilibre familial, mais aussi celui des enfants. En effet, déclarer ouvertement avoir un chouchou peut entraîner un réel manque de confiance en soi pour les autres enfants. Cependant, les grands-parents semblent avoir moins de difficultés à cacher leur préférence. L’enquête démontre également que ces derniers seraient 42 % à avoir un petit coup de cœur pour l’un de leurs petits-enfants, et ils seraient bien moins honteux de le dire ouvertement.

Si vous pensez vous aussi avoir un petit chouchou parmi vos enfants, vous pouvez donc être rassurés : vous n’êtes pas les seuls. Cependant, il est très important que cette petite “préférence” ne se fasse pas ressentir par les enfants, qui pourraient très mal le vivre et surtout ne pas comprendre pourquoi l’un est avantagé par rapport à l’autre.

Sources : MagicMaman, Parole de mamans

Articles liés :

Frères et sœurs : comment gérer les disputes au sein d’une fratrie ?

Quel est l’écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ?

Partage de la chambre des enfants : bonne ou mauvaise idée ?