7 raisons pour lesquelles vous avez des difficultés à tomber enceinte

Crédits : iStock

Vous essayez de tomber enceinte depuis quelque temps déjà et rien à faire ? Pourtant vous êtes sûre que ni la génétique, l’âge ou la maladie ne sont en cause… alors pourquoi ? Il est important que vous sachiez que votre hygiène et rythme de vie comme ceux de votre compagnon impactent fortement vos chances de fertilité. Voici 5 habitudes pouvant altérer vos hormones et vous empêcher de tomber enceinte.

Les difficultés à tomber enceinte : une triste réalité

Si toutes les femmes ne souhaitent pas forcément avoir des enfants, lorsque ce désir est présent, il est extrêmement difficile de faire une croix dessus. Le fait d’être fertile semble être quelque chose de parfaitement normal mais qui n’est pourtant pas donné à toutes. Avoir un enfant peut alors devenir une réelle obsession si la fécondité n’est pas au rendez-vous. Malheureusement, certaines femmes passent par des étapes très difficiles pour y parvenir, comme des fausses couches à répétition ou des problèmes de santé qui empêchent cela. Les rapports sexuels deviennent alors une obligation simplement pour avoir un bébé. Les gestes ne sont alors plus du tout spontanés et le plaisir n’est absolument plus au rendez-vous.

1) Votre indice de masse corporelle (IMC)

Crédits : Wikipédia

L’existence d’un lien entre le poids d’une femme et la fertilité a été prouvée il y a bien longtemps : l’obésité influence négativement les chances de concevoir tout comme la maigreur. Une étude a cependant récemment conclu que le poids du partenaire ne devait pas être négligé : il importe tout autant. Il semblerait que les difficultés à concevoir pour un couple dont l’IMC se situerait en « surpoids » voire au-dessus seraient 59 % plus élevées que celles d’un couple en bonne santé. La perte de seulement quelques kilogrammes favoriserait grandement la fertilité du couple.

L’inverse est aussi vrai, car la graisse est riche en hormones, une femme trop maigre risquerait également d’avoir des difficultés à tomber enceinte : il est donc très important de conserver un bon équilibre entre la masse musculaire et celle de graisse.

2) Le sport

Crédits : Pxhere

Comme mentionné plus tôt, un excès ou une insuffisance de graisse influencent négativement la fertilité et faire de l’exercice est indéniablement bon pour la santé. Néanmoins, lorsque vous souhaitez concevoir, il est important que vous modériez la fréquence et la durée de vos entraînements sportifs. Une étude réalisée en 2012 a démontré qu’une femme en bonne santé physique s’exerçant plus de 5 heures par semaine mettait plus de temps à tomber enceinte.

Faire du sport régulièrement et de façon modérée boosterait cependant la fertilité.

Le cas des hommes est un peu différent puisqu’un manque d’exercice réduit de façon alarmante la qualité et la quantité de leur sperme. La concentration de spermatozoïdes d’un homme regardant la télévision plus de 20 heures par semaine diminuerait de 44 %. S’il utilisait ce même temps libre pour s’exercer, il aurait à l’inverse une concentration 73 % plus élevée.

3) La fréquence à laquelle vous faites l’amour

 

difficultés tomber enceinte

Eh oui, la fréquence à laquelle vous avez des rapports a des répercussions sur votre capacité à tomber enceinte. Le fait d’avoir des rapports trop fréquents risque de faire diminuer la quantité de spermatozoïdes de votre compagnon et donc ses chances de fertilité. Il n’est également pas conseillé de concentrer les rapports seulement pendant la période d’ovulation : les relations sexuelles régulières permettent d’envoyer des messages à votre corps qui se prépare alors à la reproduction. Il est donc nécessaire de trouver un bon équilibre entre trop de sexe et pas assez.

4) Le stress

difficultés tomber enceinte
Crédits : Doctissimo

Il semblerait que le stress ait également des conséquences négatives lorsque vous essayez de concevoir : une femme excessivement anxieuse aurait un risque d’infertilité deux fois plus élevé qu’une paire avec un faible niveau de stress.
Pour pallier cette condition, des scientifiques suggèrent la pratique du yoga et de la méditation :  les deux disciplines aident à mieux gérer son stress au quotidien et peuvent donc favoriser la conception.

5) Votre alimentation

Crédits : Meditations / Pixabay

Le régime alimentaire que vous ou votre compagnon suivez a aussi un impact sur vos hormones. Il est donc important de manger de façon saine et équilibrée. Par exemple, plus un homme consommera de nourriture transformée, notamment de la viande rouge (burger, hot dog, bacon, etc.), plus sa concentration par millilitre de sperme sera réduite.

6) Le tabac

Crédits : Pixabay – markusspiske

Les effets néfastes du tabac sur les hormones ne sont pas inconnus : chez l’homme, il modifie les paramètres spermatiques et chez la femme, il allonge le délai de conception et diminue la réserve ovarienne. La consommation de tabac est alors vivement déconseillée si vous voulez un enfant.

7) La radiofréquence

Crédits : Pixnio

Vous en avez certainement déjà entendu parler : le téléphone portable nuit à la fertilité masculine. Rangé dans la poche, près des parties génitales, il émettrait des ondes qui toucheraient les spermatozoïdes et altérerait à la fois leur motilité, c’est-à-dire leur capacité à se mouvoir vers l’ovule, et leur viabilité. Pour éviter tous risques supplémentaires d’infertilité, il serait donc bien de perdre cette habitude !

Articles liés :

Stimulation ovarienne : ses effets indésirables et ses risques

Infertilité : quand faut-il commencer à s’inquiéter lorsque bébé ne vient pas ?

Yoga hormonal : une solution contre l’infertilité ?

3.7
03