Accoucher en maison de naissance : comment se déroulent ces naissances ?

Crédits : Pinterest

Depuis quelques années, les futures mamans souhaitent de plus en plus que la naissance de leur enfant se fasse de la manière la plus naturelle possible. En effet, depuis que les langues se délient autour des violences obstétricales, qui ont malheureusement souvent lieu durant l’accouchement, nombreuses sont les femmes qui souhaitent se tourner vers un accouchement le moins médicalisé possible, ce qui signifie donc sans péridurale et sans épisiotomie. C’est ce que proposent entre autres les maisons de naissances, qui existent depuis des dizaines d’années dans plusieurs pays, dont les États-Unis et le Canada. En France, un décret datant de juillet 2015 les autorise pour une durée de 5 ans à titre expérimental. On en trouve ainsi 9 réparties dans tout le pays.

Qu’est-ce qu’une maison de naissance ?

Les maisons de naissance sont des structures qui vont permettre de créer un véritable lien et une proximité entre le couple de futurs parents et les sages-femmes qui y exercent. En effet, très peu d’accouchements ont lieu en maisons de naissance, ce qui va permettre de laisser le temps aux sages-femmes d’être à l’écoute et d’assurer un suivi clair et efficace à la maman et à son bébé. Elles sont généralement situées à quelques mètres d’une maternité traditionnelle afin de permettre un transfert rapide en cas de complications durant l’accouchement. Le mot d’ordre des maisons de naissance, c’est le fait de se sentir chez soi. En effet, dans les grandes chambres, vous ne trouverez pas de machines ou encore de blouses blanches, seulement un grand lit, une baignoire et tout le matériel nécessaire pour accoucher de la façon la plus naturelle possible. Les maisons de naissance s’adressent bien évidemment à un public averti, car elles ne sont absolument pas médicalisées. Ainsi, vous ne pourrez pas avoir recours à une péridurale ou à une épisiotomie. Mais pour pallier cela, vous serez autorisée à faire tout ce qui vous plaît pour tenter de calmer la douleur des contractions.

Un accouchement bien particulier

Les maisons de naissance assurent aussi bien l’accouchement que les visites prénatales et post-accouchements. Vous pourrez donc participer à des cours de préparation à l’accouchement qui sont spécialisés dans les accouchements sans péridurale. Ces séances vont ainsi vous permettre de mieux appréhender votre corps et ses réactions afin d’être la plus efficace possible au moment de l’accouchement, sans trop souffrir.

accouchement eau piscine papa accompagnement soutien
Crédits : iStock

S’il y a bien une chose qui est souvent remise en question lors d’accouchements traditionnels, c’est le rôle du papa. En effet, ce dernier est souvent très effacé et ne remplit absolument aucun rôle, car il n’est pas autorisé à le faire. Or, en maison de naissance, le couple est véritablement mis à l’honneur, et le futur papa fait partie intégrante de l’accouchement en apportant un réel soutien à sa compagne, grâce notamment à des massages que les sages-femmes pourront lui apprendre.

À la suite de l’accouchement, la petite famille pourra regagner son domicile dans les 2 à 24 heures qui suivent. Les jours d’après, une sage-femme assurera le suivi à domicile du bébé et de la jeune maman.

Des conditions bien particulières

Toutes les femmes ne peuvent pas accoucher en maison de naissance. En effet, seules les futures mamans qui ont des grossesses à bas risque y sont autorisées. Voici donc les conditions pour être considérée comme telle :

  • pas d’antécédents médicaux graves
  • le bébé se présente la tête en bas
  • pas de césarienne lors des précédents accouchements
  • les précédents accouchements se sont déroulés sans encombres
  • possibilité de le faire dès le premier accouchement