Pic de naissance : à quelle période de l’année y a-t-il le plus de naissances ?

Crédits : iStock

Tous les ans, l’Institut national des études démographiques donne des chiffres au sujet du nombre de naissances enregistrées. Des résultats aussi étonnants qu’intéressants qui permettent également de déterminer la période de l’année durant laquelle il y a le plus de naissances en France. Il s’agit de chiffres qui permettent de constater que les couples ont visiblement des envies de bébés à des moments bien précis dans l’année.

Septembre, le mois des naissances

Comme chaque année, la fin de l’été marque un réel pic des naissances en France. Ainsi, il semblerait que le mois de septembre soit le mois privilégié pour devenir parent. Un constat rendu possible par l’Institut national des études démographiques (INED) qui dévoile annuellement les chiffres des naissances dans l’Hexagone. Il est donc possible de constater que chaque année au mois de septembre, un pic de naissance a lieu avec une augmentation de 5 à 6 % par rapport au reste de l’année.

Il semblerait que ce phénomène se répète à chaque fois depuis 40 ans. Les chiffres sont même encore plus précis que cela, car les chercheurs affirment que c’est plutôt à la fin du mois que les naissances ont lieu. Ils sont même parvenus à établir une date : le 23 septembre. Un résultat pas si surprenant lorsqu’on remonte 9 mois en arrière. Cela revient en effet à une conception autour du 31 décembre, jour de la Saint-Sylvestre. Il s’agit d’une soirée généralement très festive qui semble donc laisser place dans de nombreux cas à une nuit d’amour et ainsi une grossesse. Si la majorité de ces grossesses laissent place à la naissance d’un enfant, l’Ined a aussi constaté que le nombre d’IVG était trois fois supérieur à la normale lors de cette période de l’année.

Le mois de septembre pas toujours grand favori

Si le mois de septembre est aujourd’hui celui du pic de naissance, il y a quelques décennies en arrière, il s’agissait plutôt du mois de mai. En effet, entre les années 70 et 80, c’était plutôt la période printanière qui était la plus propice aux naissances. Cela revient effectivement à une conception durant la période estivale de l’année précédente. Il faut bien reconnaître que l’été est souvent considéré comme un moment durant lequel la sexualité prend une place très importante, il n’y a donc rien d’étonnant à constater que les mois d’avril à juin enregistraient de nombreuses naissances.