Allaitement : comment y parvenir après une césarienne ?

Crédits : iStock

La césarienne peut être très mal vécue par de nombreuses femmes qui peuvent malheureusement avoir le sentiment d’être passées à côté de leur accouchement et de n’avoir été que spectatrices. Si l’accouchement en lui-même ne laisse donc pas un très bon souvenir, la suite peut aussi être difficile. En effet, les douleurs liées à la cicatrice deviennent souvent très handicapantes et peuvent vous empêcher de faire certains gestes les jours qui suivent. Et parmi ceux qui sont difficiles à faire, on retrouve notamment l’allaitement. Donner le sein à son bébé n’est déjà pas une chose aisée pour une femme qui accouche par voie basse, mais peut devenir un vrai parcours du combattant pour une autre qui a dû subir une césarienne.

1) Faire du peau à peau le plus tôt possible

Pour favoriser l’allaitement, vous devez faire en sorte de mettre un point d’honneur au contact en peau à peau dans les minutes qui suivent la naissance de votre bébé. Certaines maternités n’autorisent pas le peau à peau au bloc opératoire, notamment à cause des températures qui sont relativement basses pour un nourrisson. Dans ce cas de figure, demandez à votre chéri de le faire avec le bébé à l’extérieur afin qu’il ait tout de suite un contact avec la chaleur humaine. C’est une bonne façon pour lui de s’habituer au contact physique.

Dans les cas de césarienne, il est malheureusement rare de pouvoir faire la tétée de bienvenue. Renseignez-vous tout de même au préalable auprès des sages-femmes afin de leur faire part de votre souhait d’essayer de la donner. La tétée de bienvenue va en effet permettre de mettre doucement en marche la lactation, mais aussi de donner les bons réflexes à votre petit.

2) Être bien informée sur les difficultés liées à l’allaitement

Si vous savez que vous allez devoir subir une césarienne, vous devez impérativement être bien informée sur les difficultés liées à l’allaitement. En effet, si donner le sein à son enfant est un geste primitif, il n’en reste pas moins chargé de complications pour la maman. La mise au sein peut en effet être douloureuse pour cette  dernière, surtout si le bébé n’est pas dans une position adaptée. Peuvent ensuite apparaître des crevasses qui sont susceptibles de nuire à l’allaitement. Mieux vaut donc être informée sur toutes ces éventualités afin de les gérer au mieux le moment venu. Pour cela, n’hésitez pas à vous renseigner dès la grossesse auprès d’une sage-femme spécialisée dans les questions d’allaitement.

allaitement maman bébé
Crédits : Pxhere

3) Demander de l’aide

Forcément, avec les douleurs dues à la cicatrice, il est demandé aux jeunes mamans qui ont eu une césarienne de ne pas trop bouger les premiers jours. Une situation qu’il peut être difficile d’allier avec un allaitement. Si vous êtes dans ce cas de figure, vous ne devez donc pas hésiter à demander de l’aide afin qu’une personne vienne vous mettre au sein votre bébé, dans la bonne position bien entendu.

4) Avoir confiance en soi

Vous ne devez surtout pas vous sous-estimer et garder en tête que si vous le voulez vraiment, vous pouvez y arriver. A contrario, vous ne devez pas non plus vous blâmer si la situation était si difficile que vous n’avez pas pu continuer. L’allaitement est loin d’être un passage obligé pour garantir la bonne croissance et le bonheur de votre enfant !