in

Tétée de réconfort ou tétée nutritive : comment faire la différence ?

Crédits : iStock

L’allaitement est loin d’être un acte facile à mettre en place et à maintenir dans la durée. Même s’il s’agit de la façon la plus naturelle de nourrir son enfant, cela ne signifie pas pour autant que ce geste est naturel et instinctif. Il est d’ailleurs plutôt comparé à un vrai parcours du combattant tant il peut faire souffrir la maman concernée. En plus de la douleur que cela peut engendrer, l’allaitement peut être la source de nombreux doutes. C’est notamment le cas lorsqu’une jeune maman ne parvient pas à faire la différence entre une tétée nutritive et une tétée de réconfort.

Qu’est-ce qu’une tétée de réconfort ?

Également appelé « tétée non nutritive », cet acte porte parfaitement bien son nom, puisqu’il signifie simplement que le bébé va prendre le sein sans pour autant vraiment se nourrir. Ainsi, ces tétées permettent surtout à l’enfant de se sentir bien contre sa mère, ce qui lui procure un sentiment de sécurité, mais qui traduit aussi un besoin affectif de sa part.

En effet, l’allaitement n’est pas seulement un moyen de nourrir son enfant, mais plutôt un moment de complicité unique partagé entre une mère et son petit. La sensation de peau à peau va venir le rassurer puisque le simple fait de sentir la chaleur corporelle de sa mère va permettre à l’enfant de se sentir parfaitement serein. Ce moment, aussi agréable pour la mère que pour l’enfant, va permettre de renforcer le lien entre eux deux.

allaitement sein lait maternel co-allaitement enfant bébé co-allaitement
Crédits : iStock

Est-il possible de la distinguer d’une tétée nutritive ?

Difficile pour une maman de faire la différence entre une tétée nutritive et une tétée de confort. En effet, dans les deux cas, le bébé, une fois au sein, semble dans un réel état de bien-être, ce qui rend la distinction encore plus difficile à faire. En plus de cela, il n’est pas non plus facile de reconnaître les pleurs de bébé et de les assimiler à tel ou tel besoin.

Cependant, lorsque le bébé tête réellement, on peut constater quelques changements sur son visage, et notamment sur ses joues qui peuvent devenir légèrement roses, ce qui traduit une sensation de véritable bien-être pour l’enfant.

Quoi qu’il en soit, il est vivement conseillé aux mamans qui allaitent de mettre leur bébé au sein lorsqu’il pleure, même si elles ne savent pas vraiment s’il a besoin de manger ou simplement d’être réconforté. Si cette attitude peut être critiquée, elle est pourtant la meilleure solution pour rassurer bébé et pallier ses besoins, quels qu’ils soient. Le sein a en effet le pouvoir magique d’apaiser tous les cris.

Sources : MagicMaman, Santé allaitement maternel

Articles liés :

Allaitement : les 6 difficultés à surmonter

Co-allaitement : zoom sur une pratique ancestrale mais oubliée

Allaitement : quelle place pour le papa ?

Tétée de réconfort ou tétée nutritive : comment faire la différence ?
noté 5 - 1 vote