Bébé allaité : qu’en est-il de son transit ?

Crédits : iStock

En fonction de l’alimentation de bébé, son transit peut changer du tout au tout. D’ailleurs, il est même possible de voir des différences entre un bébé qui prend le biberon et un autre nourri au sein. En outre, durant ses premiers jours de vie, un nourrisson peut mettre du temps avant de faire ses premières selles, son système digestif étant bien souvent différent de celui d’un adulte pendant quelques mois. Or, les parents de bébés allaités sont justement parfois inquiets au sujet des selles de bébé qui peuvent se faire rares.

Un transit bien particulier

Le transit d’un bébé est extrêmement surveillé par ses parents et particulièrement ses selles. Elles témoignent en effet d’un bon état de santé ou non et d’une bonne nutrition. Les femmes qui donnent le sein à leur enfant peuvent être encore plus vigilantes à ce sujet, car elles n’ont pas la possibilité de savoir la quantité de lait que leur bébé avale à chaque fois. Il s’agit d’ailleurs de la principale différence avec les bébés qui prennent le biberon dont les doses données peuvent être précisément connues par les parents.

Dans les jours qui suivent sa naissance, le bébé va se débarrasser du méconium qui est principalement constitué de « déchets » accumulés au cours de la grossesse dans ses intestins. La maman quant à elle va créer du colostrum avant l’arrivée du « vrai » lait, qui est un très bon laxatif permettant justement au bébé d’expulser ses premières selles. Ces dernières apparaissent réellement entre trois à cinq jours après le méconium.

Des selles rares pour les bébés allaités

Au cours de ses premières semaines de vie, un bébé allaité urine généralement plusieurs fois par jour. En principe, il y a également des selles une fois par jour. Cependant, il est possible qu’aux alentours de 4 à 6 semaines de vie, les selles deviennent plus rares, et ce, pendant plusieurs jours d’affilée. Ce phénomène se manifeste visiblement chez de nombreux bébés allaités sans pour autant que les médecins ne trouvent une véritable explication.

Il est tout de même important dans ce cas de figure de bien observer son bébé. Si ses couches ne sont pas remplies, mais qu’il ne manifeste aucune gêne, il n’y a alors pas lieu de s’inquiéter. Cependant, s’il pleure régulièrement et qu’il semble avoir mal au ventre, il vaut mieux consulter un médecin, car il y a un risque de constipation pour lui.

Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit que le lait maternel est le meilleur aliment pour votre bébé et qu’il s’adapte chaque fois à l’état de santé de votre enfant et au vôtre. Vous devez également faire confiance à votre bébé et à vos interprétations qui vous indiquent si oui ou non il y a un problème. Parfois, un simple massage abdominal lui permettra de se soulager. Toutefois, si la gêne perdure, mieux vaut consulter rapidement.