Comment bien choisir sa maternité ?

Crédits : Pixabay - trestletech

Le choix de la maternité n’est pas une décision anodine pour un couple qui attend un bébé. En effet, selon leurs attentes et leurs contraintes, certains établissements seront plus qualifiés pour les accueillir en toute sécurité. Il est donc nécessaire de se poser plusieurs questions avant de faire le grand saut et pour que l’expérience se rapproche le plus de ce que l’on souhaite.

1) Est-il possible d’avoir un accouchement naturel ?

Les accouchements naturels sont de plus en plus en vogue ces dernières années. Il est possible d’accoucher chez soi avec l’aide d’une sage-femme et uniquement si la grossesse se déroule parfaitement bien et sans complications. Mais il existe également des salles « Nature » ou espaces physiologiques d’accouchement. Ces salles sont accolées au bloc obstétrical en cas de complication et permettent aux femmes qui le souhaitent d’accoucher dans les conditions les plus naturelles possible. Pour cela, plusieurs instruments sont mis à leur disposition comme des ballons, des lianes de suspension en tissu ou encore des baignoires. De plus en plus de maternités sont équipées de ce genre de salle. Si vous souhaitez accoucher naturellement, vous pouvez aussi le faire dans une maison de naissance qui regroupe des sages-femmes et plusieurs salles « Nature ». Elles sont souvent situées à proximité d’un établissement médicalisé.

Crédits : Pixabay — yalehealth

2) Si la grossesse se déroule bien, où accoucher ?

Lorsque la grossesse se passe bien et que le bébé et la maman sont en bonne santé, il est alors possible d’accoucher dans une maternité de niveau 1. Ces maternités sont très communes, mais aussi sécurisées avec tout le personnel nécessaire. Et en cas de complication au moment de l’accouchement, il est toujours possible pour la mère et pour l’enfant d’être transférés dans une maternité de niveau supérieur. Les maternités de niveau 2 possèdent un service de néonatologie et celles de niveau 3 un service de réanimation néonatale.

3) Est-il possible d’être accompagné en salle de naissance ?

La plupart du temps, les futures mamans peuvent être accompagnées par une personne en salle de naissance. Des les cas de césarienne, certaines maternités acceptent la présence d’une personne dans le bloc opératoire et d’autres non. Il est donc important de se renseigner sur ce point avant de choisir votre maternité.

4) Combien de temps faut-il rester à la maternité ?

Depuis quelques années, les femmes restent moins longtemps à la maternité après leur accouchement. Grâce à la mise en place du PRADO (Programme d’accompagnement à domicile des parturientes), les mamans volontaires qui répondent à certains critères peuvent rester seulement trois jours à la maternité avant de rentrer chez elles (pour un accouchement par voie basse). Dans ce cas-là, une sage-femme libérale prendra rendez-vous avec elle pour un suivi à domicile dès le lendemain. Cependant, si la maman ou le bébé ont besoin de soins particuliers ou si les parents ne se sentent simplement pas prêts à rentrer chez eux, ils peuvent être hospitalisés plus longtemps.

Crédits : Pixabay — DarkoStojanovic

5) Le prix ?

Le prix est un facteur important au moment du choix de la maternité. En effet, selon les établissements, les prix peuvent être très variables et relativement élevés dans les établissements non conventionnés par exemple, car ils fixent leurs propres tarifs librement. Cependant, les frais d’accouchement et de séjour sont remboursés à 100 % uniquement sur la base du tarif de l’assurance maladie. Il faut donc vérifier avant de s’inscrire de ce que la mutuelle prend en charge. Dans les établissements publics, il faudra également prendre en charge les frais d’honoraires des médecins officiant en secteur 2 ou dans le secteur privé d’un CHU.

Source