Courbe de température : est-ce une technique efficace pour tomber enceinte ?

Crédits : iStock

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin de parvenir enfin à tomber enceinte, il existe plusieurs méthodes, plus ou moins efficaces. Parmi elles, on retrouve la courbe de température, qui consiste à mesurer chaque jour sa température corporelle, qui normalement change au moment de l’ovulation. Une technique qui demande donc d’être très rigoureuse, mais qui n’est pas toujours très fiable.

Comment fonctionne la courbe de température ?

Lorsque vous ovulez, votre température corporelle augmente de 3 à 5 dixièmes de degrés grâce à la progestérone que produit le corps et qui va permettre à l’ovaire de se développer durant chaque cycle. Utiliser la méthode de la courbe de température demande donc une rigueur absolue, car il est nécessaire de la prendre tous les jours à horaire régulier afin de déterminer le moment où cette dernière sera la plus élevée. Si habituellement, elle est de 37 °C, voire un peu moins, elle augmente légèrement à cette période bien précise. Pour des valeurs vraiment exactes, vous devez utiliser toujours le même thermomètre pour éviter les variations, mais aussi le faire le matin, dès votre réveil.

Chaque jour, il est important que vous écriviez les résultats afin de pouvoir les comparer et donc trouver quelle est la date de votre ovulation, qui marquera donc la période de fertilité pour vous. Pour mieux visualiser les fluctuations de température, vous pouvez également représenter ces résultats sous forme de graphique qui sera plus lisible et parlant.

couple amour désir sexe
Crédits : iStock

Comment analyser les variations de la courbe ?

La première fluctuation peut donc venir de l’ovulation qui augmente légèrement la température corporelle. Cependant, si vous constatez que la courbe reste stable lors des jours qui suivent l’ovulation, cela signifie peut-être que vous êtes enceinte. Seulement, il n’y a qu’un test de grossesse ou une prise de sang qui pourront venir confirmer ce constat.

Dans le cas inverse, si vous vous apercevez que votre température est restée la même durant tout votre cycle, cela signifie peut-être qu’il n’y a pas eu d’ovulation. Dans ce cas de figure, vous pouvez vous rapprocher d’un médecin spécialisé dans les problèmes de fertilité afin de découvrir s’il y a réellement un problème et s’il est possible d’en venir à bout.

Une méthode vraiment fiable ?

La technique de la courbe de température ne convient pas à toutes les femmes, puisqu’elle s’adresse seulement à celles qui ont des cycles vraiment réguliers. Si c’est votre cas, alors il s’agit d’une méthode relativement fiable.

Cependant, il est aussi important de prendre en compte des facteurs environnants pour interpréter les résultats de la courbe de température. En effet, le moindre rhume ou petit virus peut venir fausser les résultats en entraînant une montée de fièvre inattendue. La courbe ne sera donc pas juste.

Il faut également savoir que si vous constatez une hausse de température soudaine d’un jour à l’autre, et que cela est vraiment dû à l’ovulation, cela signifie qu’elle a eu lieu la veille. Seulement, l’ovule ne vit qu’une quinzaine d’heures au maximum dans le corps de la femme. Il sera donc peut-être déjà trop tard lorsque vous l’aurez découvert.

Cette méthode ne peut pas vraiment être utilisée comme méthode de contraception, puisqu’il est risqué de se fier uniquement à cela si vous ne souhaitez vraiment pas avoir d’enfant.

La courbe de température peut cependant être d’une vraie aide pour les femmes qui ont des cycles réguliers et qui souhaitent connaître le moment le plus propice pour elles. En effet, elles pourront ainsi savoir, après plusieurs mois d’application de cette méthode, quel jour du mois elles ont le plus de chances de tomber enceintes.

Sources : Neuf Mois, MagicMaman

Articles liés :

Envie de bébé : quand faut-il commencer à s’inquiéter lorsque bébé ne vient pas ?

Fertilité de la femme : comment évolue-t-elle selon l’âge ?

Tests de grossesse faits maison : sont-ils réellement efficaces ?