in

Avoir un enfant après une ligature des trompes

Crédits : iStock
Avoir un enfant après une ligature des trompes
Notez cet article

La ligature des trompes est un moyen de contraception dit “définitif”. Ce sont généralement des femmes qui ont déjà eu des enfants et qui n’en souhaitent donc plus qui ont recours à cette méthode. Seulement, pour diverses raisons, certaines peuvent revenir sur cette décision et regretter cette intervention.

Ligature des trompes : qu’est ce que c’est ?

La ligature des trompes est une intervention chirurgicale qui consiste à sectionner, couper, attacher ou cautériser les trompes de Fallope afin d’empêcher l’ovule de descendre dans l’utérus et donc d’entrer en contact avec les spermatozoïdes. Cette méthode est donc dite définitive, puisque même s’il est possible de faire machine arrière, il est indispensable d’avoir recours à la médecine pour espérer avoir un enfant. En effet, les chances d’être enceinte “naturellement” après une ligature des trompes n’est que de 1%.

Faire machine arrière

Il est possible cependant d’espérer avoir un enfant après une ligature des trompes grâce notamment à une intervention chirurgicale : la réanastomose tubaire. Cela dit, cette dernière est complexe et les résultats ne sont pas toujours garantis. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la ligature des trompes est pratiquée sur des femmes qui sont certaines de ne plus vouloir d’enfants dans le futur. Cette opération consiste en fait à restaurer la perméabilité des trompes afin de permettre aux spermatozoïdes d’atteindre à nouveau l’ovule. Cette opération est surtout pratiquée pour des femmes jeunes (moins de 38 ans), puisque si des techniques de PMA doivent être mises en place dans le futur, les médecins peuvent espérer de bons résultats. Cependant, cette technique reste complexe et ne fonctionne pas toujours.

ll existe également une seconde solution pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants après une ligature des trompes : le fécondation in vitro (FIV). En effet, une ligature des trompes ne compromet absolument pas les capacités des ovaires ou de l’utérus. Il est donc tout à fait possible d’administrer à une femme des médicaments afin de réaliser une stimulation ovarienne. Cela permettra d’extraire ensuite les ovocytes afin de les féconder en laboratoire pour finalement les transférer plus tard dans l’utérus. Avec la fécondation in vitro, les chances d’être enceinte sont exactement les mêmes pour les femmes ayant subi une ligature des trompes que pour celles qui ne l’ont pas fait. La FIV est d’ailleurs le moyen le plus utilisé par les femmes ayant les trompes ligaturées qui souhaitent avoir un enfant.

Ainsi, même si la ligature des trompes est une technique “définitive”, il est toujours possible de revenir sur sa décision et d’avoir de nouveau des enfants.

Sources : Maman pour la vie, PMA fertilité, Eugin

Articles liés :

Vasovasostomie : quand les hommes choisissent de faire marche arrière

Quel est l’âge idéal pour avoir un enfant ?

Fausse couche : comment s’en remettre ?