Enfant malade et école : phobie scolaire ou réelle souffrance ?

Crédits : iStock

La rentrée scolaire marque aussi le retour des épidémies en tout genre dont les parents se passeraient bien. En effet, la vie en communauté n’a pas que du bon, et si vos enfants sont heureux de retrouver leurs petits camarades, ils le seront sûrement beaucoup moins lorsqu’ils tomberont malades après seulement deux semaines d’école. Mais, plus vos enfants vont grandir et plus ils trouveront, pour la plupart, des stratagèmes pour éviter de partir à l’école le matin. Et s’il y a bien un argument qui a traversé les années, c’est celui de la maladie. À tel point qu’il devient même difficile pour les parents de savoir si elle est simulée ou non…

Des symptômes approximatifs

Généralement, il n’est pas vraiment difficile de découvrir que votre enfant se joue en fait de vous, et qu’il s’invente une maladie pour éviter d’aller à l’école. En effet, même si votre petit est un très bon comédien, il en faut plus pour jouer des tours aux parents, surtout lorsqu’ils ont eux-mêmes déjà tenté de rater l’école avec la même excuse. Vous pouvez tout d’abord observer le rythme de ses maladies. Les enfants ont souvent tendance à tomber brusquement malades le dimanche soir de chaque semaine, ce qui veut clairement dire qu’il y a un problème qui n’est pas vraiment d’ordre médical.

Vous devez ensuite observer son comportement qui pourrait traduire une éventuelle maladie : la température, le manque de sommeil et d’appétit ou encore le regard qui semble réellement éteint. Si en effet votre petit présente tous les symptômes d’une vraie maladie, vous ne devez pas hésiter à l’amener chez le médecin. Cependant, si vous avez la sensation qu’il se joue de vous et qu’il fait tout pour vous faire croire qu’il est malade alors que ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a un problème.

enfant fille malade mouchoir se moucher rhume
Crédits : iStock

Une fausse maladie qui peut révéler un vrai mal-être

Vous ne pouvez pas simplement vous contenter d’affirmer que votre enfant n’est pas vraiment malade et l’envoyer à l’école sans davantage d’explications. En effet, si votre petit renouvelle ces simulations chaque semaine, voire tous les jours, cela peut révéler qu’il ressent un vrai mal-être vis-à-vis de l’école. L’obliger à aller à l’école ne serait donc pas une solution à son problème, car cela pourrait mener à une dépression, voire à un suicide.

N’hésitez pas à en parler avec le personnel de l’école afin de savoir quel comportement il adopte durant la journée, mais surtout s’il est harcelé. En effet, ce drôle de comportement peut venir d’un mauvais traitement de la part de ses camarades de classe. Le harcèlement scolaire est malheureusement devenu monnaie courante dans les établissements, même pour les enfants les plus jeunes. Cette situation doit donc vous alerter et vous faire agir, puisqu’il n’est pas normal que votre enfant ait si peur d’aller à l’école, au point de simuler régulièrement des maladies.

Vous ne devez surtout pas réagir avec colère, puisque c’est le meilleur moyen de braquer votre enfant qui ne voudra pas se confier à vous. Au contraire, accompagnez-le et montrez-lui qu’il a tout intérêt à se livrer à vous, puisque vous allez l’aider. La solution à terme est bien évidemment qu’il puisse retrouver le chemin de l’école, mais surtout qu’il le fasse dans la sérénité et avec joie !

Sources : MagicMaman, L’actualité, Femme Actuelle, Passion santé

Articles liés :

5 conseils pour accompagner votre enfant dans ses devoirs

Enfants expatriés : comment choisir la bonne école ?

École : 5 conseils pour bien choisir son cartable pour une rentrée en primaire