in

Épisiotomie : est-il possible de la refuser ?

Épisiotomie : est-il possible de la refuser ?
noté 5 - 1 vote

Aujourd’hui, le taux d’épisiotomie dans les maternités françaises ne cesse d’augmenter, puisque ce geste chirurgical est presque devenu un réflexe pour permettre d’accélérer l’accouchement. Seulement, cet automatisme ne convient pas à toutes les femmes qui subissent parfois une épisiotomie alors qu’elles n’en avaient pas réellement besoin, et ce, sans même qu’on leur demande leur avis. Seulement, est-il vraiment possible de refuser une épisiotomie ?

Ne pas subir son accouchement

Si l’accouchement est aujourd’hui un véritable acte médical, cela ne signifie pas pour autant qu’il est nécessaire de subir passivement cet événement. Si les équipes médicales sont bien souvent essentielles pour ce beau moment, il n’est pas toujours nécessaire que les actes médicaux y soient omniprésents. Malheureusement, aujourd’hui encore, les épisiotomies sont devenues des réflexes, même si elles ne sont parfois pas nécessaires. Elles permettent en effet de mettre l’enfant au monde plus rapidement, et donc de faire gagner du temps aux médecins. Elles sont d’ailleurs parfois pratiquées systématiquement chez les femmes qui accouchent pour la première fois. Seulement, les taux d’épisiotomie d’autres pays européens nous prouvent que cet acte médical n’a pas forcément besoin d’être pratiqué à chaque fois. En Angleterre par exemple, le taux d’épisiotomie est passé de 52 à 13% en quelques années. Preuve donc qu’il est possible de faire en sorte de ne pas avoir recours systématiquement à l’épisiotomie.

Est-il vraiment possible de la refuser ?

Dans les faits, il est tout à fait légal de refuser une épisiotomie. La loi Kouchner stipule en effet qu’il est interdit de pratiquer un acte médical sur une personne qui n’est pas consentante. Les médecins doivent donc toujours demander l’autorisation aux patients. Seulement, la réalité est bien différente, puisque de nombreux médecins pratiquent l’épisiotomie sans même en avertir au préalable la jeune maman concernée.

Le refus de l’épisiotomie peut très bien être un point du projet de naissance. Il faudra donc en informer les équipes médicales en amont. Attention cependant à ne pas être non plus catégorique sur ce point, puisque dans certains cas, il en va de la vie de votre enfant.

Si vous refusez d’avoir recours à l’épisiotomie, vous devez également bien vous préparer, aussi bien physiquement que mentalement, afin de mettre tout en œuvre pour ne pas avoir à la subir. Le mieux pour les femmes qui ne souhaitent pas avoir d’épisiotomie reste encore de se tourner vers une maternité qui en pratique peu. Des classements de maternités incluant ce critère sont disponibles sur internet.

Sources : MagicMaman, Bébés et Mamans

Articles liés :

Le point du mari, une violence obstétricale encore trop méconnue

Epi-no : le nouvel outil pour éviter l’épisiotomie

Épisiotomie : comment prendre soin de sa cicatrice ?