Implant contraceptif : tout savoir sur cette méthode de contraception

Crédits : iStock

Si auparavant, la pilule contraceptive était le seul moyen d’éviter une grossesse non désirée, il existe aujourd’hui bien plus de solutions. Les médecins généralistes et gynécologues ont encore malheureusement souvent tendance à prescrire systématiquement la pilule alors qu’elle ne convient pas à toutes. L’implant contraceptif peut être une solution pour les femmes qui ne souhaitent pas penser quotidiennement à leur pilule.

Qu’est-ce que l’implant contraceptif ?

L’implant contraceptif se présente sous la forme d’un petit bâtonnet cylindrique d’environ 4 cm de long et 2 mm de diamètre. Constitué de plastique, il contient des hormones progestatives, les mêmes présentes dans la pilule contraceptive. L’implant contraceptif est sous-cutané et placé dans le bras. Une fois posé, il diffuse l’hormone dans le sang en continu et est efficace durant 3 ans.

C’est un médecin généraliste, une sage-femme ou un gynécologue qui se charge de placer l’implant contraceptif. Avant cela, il appliquera une crème anesthésiante ou fera une petite piqûre sur la zone du bras où se trouvera l’implant afin de l’endormir. L’implant sera ensuite inséré sous la peau grâce à une aiguille spéciale. La pose ne prend que quelques secondes et est indolore si l’anesthésiant a eu le temps de faire effet. Une fois l’implant en place, il ne se voit pas et ne se sent pas.

Quelle efficacité ?

L’implant est une contraception en continu, ce qui signifie que le progestatif contenu à l’intérieur va être libéré à petite dose quotidiennement. Cela va permettre de :

  • bloquer l’ovulation
  • épaissir la glaire cervicale afin d’empêcher les spermatozoïdes de passer
  • amincir la muqueuse utérine pour éviter la nidation

Il s’agit ainsi d’une contraception très efficace (99,95 % des cas). Cependant, certains médicaments pour des maladies bien précises peuvent le rendre moins efficace (traitement contre l’épilepsie, la tuberculose, certaines maladies infectieuses). On retrouve également les médicaments qui contiennent une plante appelée millepertuis.

Quoi qu’il en soit, l’implant contraceptif est efficace durant 3 ans.

Quels sont les avantages ?

L’implant contraceptif est une très bonne alternative pour les femmes qui ne veulent pas être dépendantes de leur contraception. En effet, la prise d’une pilule peut être très contraignante, car elle est quotidienne. Elle ne convient donc pas vraiment aux personnes qui ont tendance à être têtes en l’air.

Il s’agit également d’une mesure très efficace, et ce, durant trois ans. Cette durée peut être renouvelée avec la pose d’un nouvel implant. Un vrai plus pour celles qui souhaitent une contraception « longue durée ».

Quels sont les inconvénients ?

L’implant contraceptif peut présenter les mêmes effets secondaires que la pilule. Certaines femmes peuvent ainsi avoir tendance à prendre du poids. Les plus concernées sont celles qui sont déjà en surpoids. Cependant, il est nécessaire de le faire enlever si la prise de poids devient trop importante. L’acné peut également être un effet secondaire difficile à vivre.

Le symptôme principal chez de nombreuses femmes qui portent un implant contraceptif est le fait que les règles sont irrégulières, voire inexistantes. Si cela ne pose aucun problème à certaines femmes, d’autres vont faire face à des saignements très irréguliers relativement handicapants.

Sources : Choisir sa contraception, Doctissimo, Gyn&Co

Articles liés :

Contraception : tout savoir sur l’anneau vaginal

Stérilet en cuivre : tout savoir sur cette contraception

Post-accouchement : quelle contraception choisir ?

Implant contraceptif : tout savoir sur cette méthode de contraception
noté 5 - 1 vote[s]