Inde : une femme parcourt 160 km à pied après son accouchement

Crédits : Pexels/Andreas Wohlfahrt

L’accouchement est bien souvent un événement très attendu, mais aussi redouté par les femmes qui sont sur le point de le vivre. Il faut dire qu’il est souvent dépeint comme quelque chose de très douloureux et qui peut même être parfois dangereux. Cependant, avec les progrès de la médecine et des technologies, les femmes accouchent aujourd’hui dans de très bonnes conditions dans les pays les plus développés. Malheureusement, toutes ne sont pas logées à la même enseigne, que ce soit au niveau du suivi médical, de l’accouchement en lui-même ou du suivi post-partum. C’est notamment le cas des femmes qui vivent dans les pays les plus pauvres, comme l’Inde. Cela peut donc donner lieu à des histoires aussi extraordinaires que tragiques, comme celle de cette femme qui a été contrainte d’accoucher au bord de la route et de parcourir ensuite 160 kilomètres à pied avec son bébé.

Un périple familial

En Inde, un couple et leurs quatre enfants se rendaient à pied dans la ville de Satna, qui est à plus de mille kilomètres de leur domicile, à Nashik, dans le Maharashtra (centre-ouest du pays). Un très long périple qui s’est fait dans de mauvaises conditions, car la famille n’avait pas d’argent et donc aucun moyen de transport pour l’effectuer. D’autant plus que la mère de famille était enceinte durant le voyage, ce qui a forcément rendu la marche bien plus difficile pour elle.

C’est donc dans ces conditions qu’elle a donné naissance à une petite fille avant de reprendre la route pour terminer ce long voyage périlleux. On imagine par conséquent les conditions d’accouchement très difficiles pour cette maman qui a dû reprendre la marche tout de suite après, avec son bébé dans les bras. Elle a en effet parcouru encore 160 kilomètres à pied de cette manière.

Une histoire qui se termine tout de même bien

Quatre jours après l’accouchement et 160 kilomètres plus tard, la famille est parvenue à un checkpoint où une responsable les a pris en charge, d’autant plus surprise d’apprendre que la maman avait donné naissance au nouveau-né quelques jours plus tôt sur la route. Elle explique d’ailleurs à CNN : «Elle m’a raconté qu’elle s’est juste arrêtée une ou deux heures après avoir accouché». Après cela, toute la petite famille a été placée dans une zone de quarantaine sécurisée afin que tout le monde soit pris en charge par un médecin, et particulièrement la maman et son bébé. En effet, avec la crise sanitaire actuelle, il était nécessaire de placer les personnes fragiles comme les membres de cette famille dans une zone sécurisée.