in

Quel est l’âge idéal pour avoir un enfant ?

Crédits : iStock
Quel est l’âge idéal pour avoir un enfant ?
Notez cet article

De plus en plus de femmes se posent aujourd’hui cette question, qui peut d’ailleurs devenir une réelle obsession. Aujourd’hui, les femmes ont des enfant de plus en plus tard, notamment à cause de leur situation professionnelle qui ne cesse d’évoluer. Beaucoup d’entre elles privilégient leur carrière et pensent après à faire des enfants. Seulement l’horloge biologique ne l’entend pas toujours de cette oreille et, au fil des années, les chances d’avoir un enfant peuvent radicalement chuter. 

Le travail, un nouveau facteur qui compte

Selon une étude de l’Institut national d’études démographiques (Ined), les françaises seraient aujourd’hui majoritairement plus diplômées que leur compagnon. Les études représentent aujourd’hui une étape très importante, autant pour les femmes que pour les hommes. Ainsi, de 20 à 30 ans, les femmes se consacrent généralement à leurs études, mais aussi à la recherche d’un emploi stable pour la suite. En effet, de nombreuses femmes préfèrent avoir un emploi stable et une bonne situation financière avant d’accueillir leur premier enfant. Il s’agit donc de réunir les conditions idéales avant l’arrivée d’un bébé, ce qui peut prendre du temps.

De plus, selon une étude américano-danoise, procéder de cette manière serait finalement une bonne solution pour garantir une certaine pérennité financière. Après avoir récolté des données sur 1,6 millions de Danoises entre 1996 et 2009, les chercheurs ont constaté qu’avoir un bébé après 30 ans entraînerait moins de pertes financières pour le couple, que ce soit au niveau du salaire ou du congé maternité, qu’avant 25 ans. Ainsi, selon cette étude, avoir des enfants tôt entraînerait plus de perte financière, puisqu’au Danemark, les femmes ayant des enfants avant 25 ans perdraient en moyenne deux ans et demi de salaire annuel.

Ainsi, les femmes ont toutes les bonnes raisons de souhaiter des enfants plus tard qu’auparavant, et donc souvent à l’aube de leurs 30 ans.

Le corps en décide autrement

Malheureusement, le corps de la femme n’est pas toujours de cet avis et avoir un enfant à partir de 30 ans peut s’avérer être plus difficile que prévu. En effet, l’horloge biologique peut jouer des tours et n’a pas les mêmes recommandations. À 25 ans, les chances d’être enceinte sont de 25% par cycle, mais tombent à 12% par cycle à 35 ans et même à 6% dès 40 ans. Ainsi, l’âge idéal pour avoir un enfant rapidement se situerait entre 20 et 25 ans. À partir de cet âge-là, les chances ne cessent de diminuer, pour chuter d’un seul coup entre 35 et 40 ans. En effet, au fil du temps, l’ovulation est de moins bonne qualité et les risques de fausses couches augmentent donc. Mais il y a également des risques de malformations, comme la trisomie 21 par exemple. Il est d’ailleurs prouvé que plus l’âge de la mère est élevé, plus celle-ci a de risques d’avoir un bébé avec des anomalies génétiques. Ainsi, même si la société et les modes de vie évoluent, ce n’est pas le cas de l’ovulation qui reste toujours la même.

L’âge idéal calculé par la science ?

Des chercheurs de l’Université d’Erasmus de Rotterdam, aux Pays-Bas ont regroupé toutes les données démographiques des trois derniers siècles jusqu’à 1970 à partir d’un échantillon de 58 000 femmes et des taux de réussite des fécondations in vitro (FIV). Ils ont ainsi réuni leurs résultats dans un tableau qui indique l’âge maximum auquel les femmes peuvent prétendre avoir un, deux ou trois enfants, que ce soit de manière naturelle ou grâce à une FIV. Ainsi, selon ces chiffres, un couple qui souhaite avoir trois enfants sans avoir recours à une FIV devrait commencer dès que la femme a 23 ans, puisque ses chances de procréation sont de 90%. Pour deux enfants, l’âge idéal est de 27 ans et de 32 ans pour un seul enfant. Ces chiffres représentent le moment idéal pour commencer et où généralement une femme a toutes ses chances de tomber enceinte. Seulement, ce tableau montre aussi qu’avec l’âge, même si les chances se réduisent, il est tout de même possible de fonder une famille en commençant relativement tard. Par exemple, si une femme souhaite bénéficier de l’aide d’une FIV, ses chances de procréation sont de 50% si elle souhaite avoir 3 enfants en commençant à 36 ans.

Crédits : Parents

 

Sources : Parents, Sciences et Avenir, MagicMaman

 

Articles liés :

FIV à l’étranger : comment procéder ?

7 raisons pour lesquelles vous avez des difficultés à tomber enceinte

Comment éviter de briser votre couple lorsque vous ne parvenez pas à avoir un enfant ?