L’allaitement indéterminé : la solution idéale pour les futures mamans indécises

Crédits : iStock

Au moment de la grossesse, il y a une question qui est généralement sur toutes les lèvres des proches : « est-ce que tu comptes allaiter ? » Et bien souvent, il n’y a que deux réponses possibles : « oui » ou « non ». Les avis sont en effet pour la plupart très tranchés au sujet de l’allaitement, et il est difficile pour les femmes qui n’ont pas réellement d’avis sur la question de se positionner à ce propos. Si l’OMS recommande l’allaitement exclusif durant les six premiers mois d’un bébé, il faut tout de même que toutes les femmes y trouvent leur compte et puissent se sentir parfaitement à l’aise avec leur décision, quelle qu’elle soit.

L’allaitement : un sujet sensible

L’allaitement est aujourd’hui un sujet qui a la particularité de diviser les foules. On distingue en effet deux clans bien distincts : celui des pros-allaitement, et celui des pros-biberons. Difficile donc de se positionner au milieu de tout cela tant les arguments des deux côtés sont convaincants. Malheureusement, cette « guerre des clans » a bien souvent comme conséquence de culpabiliser les femmes qui ne s’y retrouvent pas vraiment, alors qu’il s’agit pourtant d’un choix extrêmement personnel.

Si l’allaitement est plus souvent conseillé que le biberon en raison de ses bienfaits pour l’enfant, cela ne signifie pas pour autant que le biberon est mauvais pour un bébé. C’est pour cela que certaines équipes médicales vont tenter de donner la possibilité aux jeunes mamans d’essayer tout de même l’expérience de l’allaitement, sans pour autant les forcer à le faire, et ce, tout en respectant leur choix de donner le biberon. On parle donc d’allaitement indéterminé, car cela peut prendre la forme d’une seule et unique tétée au moment de la naissance ou s’étendre sur plusieurs mois.

bébé allaitement maman nourrisson sein
Crédits : iStock

L’allaitement indéterminé en pratique

Ce sont généralement les sages-femmes qui approchent les jeunes mamans pour leur parler pour la première fois de l’allaitement, et ce, dès la grossesse. Ainsi, les sages-femmes vont tout de même aborder le sujet de l’allaitement, et notamment de la tétée de bienvenue, aux femmes qui sont convaincues de donner immédiatement le biberon dès la naissance de leur bébé. Dans une grande majorité des cas, ces dernières acceptent cette première tétée qui intervient juste après l’accouchement. À la suite de cela, la jeune maman va alors décider si elle souhaite ou non continuer sur cette lancée, sans pour autant être jugée par le personnel médical, qui acceptera sa décision et l’accompagnera dans sa démarche.

L’allaitement indéterminé concerne donc généralement les jeunes mamans qui ne souhaitent pas vraiment poursuivre l’allaitement, et qui vont doucement sevrer leur bébé durant les premières semaines de vie en pratiquant l’allaitement mixte afin que l’enfant se contente du biberon par la suite.

Articles liés :

Allaitement mixte : 6 conseils pour y parvenir

Allaitement : les 5 astuces pour favoriser les montées de lait

Allaitement : 5 conseils pour le réussir