Quels sont les bienfaits du peau à peau après l’accouchement ?

Crédits : iStock

Aujourd’hui, presque toutes les maternités de France favorisent le peau à peau, que ce soit avec la maman comme avec le papa. Ce contact singulier et unique entre un nouveau-né et ses parents permet de créer les premiers liens, mais aussi de rassurer le bébé qui fait tout juste son arrivée sur Terre.

Un moment de douceur intime

Il y a encore quelques années, le peau à peau n’était pas vraiment pratiqué dans les maternités à la suite d’un accouchement. Les sages-femmes avaient plutôt tendance à bien couvrir le bébé d’une couverture chaude avant de le remettre à ses parents. Aujourd’hui, la technique n’est plus la même et le contact physique direct avec les parents est largement favorisé.

L’accouchement est un moment violent pour un nourrisson, qui passe de la chaleur et du confort du ventre de sa maman au monde extérieur. C’est un moment difficile pour lui, il a donc besoin d’être rassuré et de sentir la présence de ses parents le plus rapidement possible. Le peau à peau, qui consiste à poser le bébé tout de suite après l’accouchement ou après les premiers soins sur la peau nue d’un de ses parents, va lui faire ressentir sa chaleur, mais va aussi le rassurer grâce à son odeur et à la douceur de sa peau. Le fait d’entendre les battements du cœur de son papa ou de sa maman va aussi permettre de le calmer et de le rassurer. Toutes ces sensations vont développer des comportements innés chez le nouveau-né, comme la prise du sein entre autre, qui deviendra plus facile. Pour la mère qui vient d’accoucher, le peau à peau lui permet aussi de se calmer puisque ces sensations vont entraîner la création d’ocytocine, l’hormone qui va faire baisser son stress.

Lorsque la jeune maman est trop épuisée pour un peau à peau, le papa peut alors la remplacer. C’est un moment important pour lui aussi, puisque cela lui permet de faire enfin connaissance avec ce petit être qui pouvait lui paraître si abstrait jusqu’à maintenant. C’est une façon de rendre cette grossesse et cet accouchement plus réels et de commencer à profiter de son enfant dès ses premières minutes de vie. Le peau à peau représente en effet le premier lien entre un bébé et ses parents et favorisera donc les relations entre eux pour plus tard.

Pour les bébés prématurés

La pratique du peau à peau est d’autant plus conseillée lorsqu’il s’agit d’un enfant né prématurément (c’est-à-dire avant 37 semaines de grossesse). Grâce à cela, le bébé pourra réguler sa température, améliorer sa prise de poids, avoir un sommeil plus réparateur, diminuer ses besoins d’oxygène et son stress, mais aussi ressentir moins de douleurs lorsque des interventions médicales seront nécessaires, comme des piqûres. Il a également été prouvé que le peau à peau favorisait la maturation du système digestif et du système nerveux, ce dont les bébés prématurés ont besoin.

Pratiquer le peau à peau à la maison

Le peau à peau peut très bien être pratiqué une fois rentré à la maison. Il est particulièrement utile pour les bébés qui ont du mal à se calmer et qui sont souvent agités. C’est aussi une manière efficace de continuer son allaitement, puisque le bébé sera plus calme et aura donc moins de difficultés à prendre le sein. Il est possible de continuer le peau à peau grâce à une écharpe de portage afin que le papa aussi puisse en profiter. Cependant, au moment du peau à peau, il est important de prendre quelques précautions et d’appliquer certaines règles de sécurité pour que tout se passe pour le mieux :

  • Le bébé doit toujours avoir le visage dégagé (particulièrement sa bouche et son nez)
  • Ses jambes doivent rester pliées
  • Son cou ne doit pas être penché à l’avant ni à l’arrière et son menton doit être légèrement relevé
  • Sa tête doit rester tournée sur le côté
  • Il doit être protégé par une petite couverture qui le gardera au chaud
  • Si le parent qui pratique le peau à peau sent qu’il est en train de s’endormir, il faut alors immédiatement reposer le bébé dans son lit sur le dos

Articles liés :

Cordon ombilical : un lien unique entre une mère et son bébé

Instinct maternel : existe-t-il vraiment ?

Retour de maternité : savoir demander de l’aide