in ,

La pleine lune influence-t-elle l’accouchement ?

Crédits : iStock

Il s’agit là d’une croyance qui perdure depuis des centaines d’années et qui semble encore avoir de beaux jours devant elle : celle selon laquelle la pleine lune aurait une influence sur l’accouchement. Selon cette légende, les femmes seraient en effet plus disposées à accoucher les soirs de pleine lune. Alors qu’en est-il vraiment, et faut-il réellement se fier à ce mythe pour prévoir la date de son accouchement ?

Une croyance avec quelques fondements

Cette légende n’est bien entendu pas apparue du jour au lendemain sans aucune explication. On pense en effet que celle-ci est liée au rapport entre les cycles lunaires et les cycles de la femme, car le premier dure 29 jours et le cycle menstruel 28 jours. Cette similitude a donc dû entraîner la naissance de cette croyance, sachant qu’en plus de cela, nous savons déjà que la lune peut avoir des effets sur des éléments terrestres. On constate en effet que la force de l’attraction lunaire a des conséquences sur les sols et les marrées, donc pourquoi pas sur l’accouchement ?

La pleine lune peut-elle réellement conduire à l’accouchement ?

Nous comprenons à présent ce qui a pu pousser de nombreuses personnes à croire en ce mythe. Mais ont-elles raison d’y croire ? En vérité, très peu d’études existent sur les conséquences de la pleine lune sur l’accouchement, et la dernière en date (et d’ailleurs la seule et unique) a été réalisée aux États-Unis en 2005. Cette recherche américaine, réalisée en Caroline du Nord sur plus de 600 000 naissances entre 1997 et 2001 révèle qu’il n’y a absolument aucune relation entre le cycle lunaire et l’accouchement (ou même sur le type d’accouchement ou les complications médicales qui peuvent faire suite).

Puisque cette croyance ne désemplit pas, une sage-femme belge s’est à nouveau penchée sur le sujet dans les années 2000, et a également conclu qu’il n’y a pas plus d’accouchements les soirs de pleine lune.

Malgré cela, de nombreuses personnes continuent de croire en ce mythe, et sont donc persuadées d’avoir plus de chances d’accoucher un soir de pleine lune. Il faut dire que nous avons généralement tendance à ne retenir que les choses qui confirment nos croyances : par exemple, on aura davantage tendance à se souvenir d’une amie qui a accouché un soir de pleine lune plutôt qu’une autre qui a accouché un soir parfaitement banal. De plus, il ne faut pas oublier que notre cerveau et notre corps sont parfois surprenants, et que si nous croyons en quelque chose dur comme fer, il est aussi possible que cela déclenche des réactions de notre corps comme nous le souhaitions : ici l’accouchement.

Il n’y a cependant aucun mal à croire en cette légende, puisque la lune reste tout de même un très joli symbole qui peut avoir des similitudes avec le ventre d’une femme enceinte.

Sources : Maman Vogue, Enfant, MagicMaman

Articles liés :

Pointu ou rond : la forme du ventre peut-elle prédire le sexe du bébé ?

Grossesse : quelles sont les traditions dans les autres pays ?

Manger son placenta : une pratique bénéfique ?

La pleine lune influence-t-elle l’accouchement ?
Notez cet article