Post-accouchement : est-il possible d’utiliser des tampons ?

Crédits : iStock

Quelques semaines à la suite de l’accouchement intervient le retour de couches. Toutes les femmes ne le vivent pas au même moment, notamment en fonction du fait qu’elles mettent ou non en place un allaitement. Cela dit, un jour ou l’autre, les règles vont forcément faire leur grand retour ainsi que les cycles en règle générale. Mais le corps a vécu de nombreux bouleversements entre la grossesse et l’accouchement, le retour de ces saignements n’est donc pas vécu de la même façon qu’au cours des précédentes menstruations. L’utilisation d’un tampon peut alors devenir difficile.

Le retour des couches après l’accouchement

L’hygiène intime est totalement bouleversée après la naissance d’un enfant. Au fil des jours, l’utérus va progressivement dégonfler et les cycles vont alors reprendre après plusieurs semaines. La situation est différente pour les femmes qui allaitent leur bébé. En effet, dans ce cas de figure, les hormones qui permettent la production de lait maternel maintiennent le taux de progestérone et d’œstrogènes bas. Cependant, ce sont ces hormones qui sont responsables de l’ovulation et ainsi de l’apparition des règles.

Bien évidemment, toutes les femmes ne vivent pas le retour de couches au même moment de leur vie, mais généralement, ce phénomène intervient entre 6 à 8 semaines après l’accouchement (pour les femmes qui n’allaitent pas). Cela dit, il faut encore attendre plusieurs semaines avant de pouvoir retrouver des cycles réguliers. En effet, les premiers cycles menstruels peuvent vous sembler bien différents de ce que vous aviez pour habitude de connaître. Pas de panique, en principe, tout devrait rentrer dans l’ordre avec le temps.

Mais pour certaines femmes, les cycles ne redeviennent jamais vraiment ce qu’ils étaient. Il est effectivement tout à fait possible d’avoir alors des règles qui durent très longtemps alors que ce n’était pas le cas avant et inversement. Si cela vous pose réellement problème, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue afin de trouver une solution pour retrouver des cycles plus ou moins normaux.

L’utilisation de tampons après l’accouchement

L’utérus et le vagin ont été mis à rude épreuve avec la grossesse et l’accouchement. Forcément, lorsque les règles font leur grand retour, il faut alors trouver les protections adéquates. Celles qui étaient habituées à utiliser des tampons peuvent donc tout naturellement avoir une certaine appréhension à l’idée d’en mettre à nouveau. Les tampons s’insèrent en effet par voie vaginale, alors qu’il s’agit d’une zone encore relativement sensible.

Pour les premières règles, les médecins recommandent aux jeunes mamans de ne pas utiliser tout de suite des tampons, particulièrement pour celles qui ont accouché par voie basse. Le corps étant encore relativement traumatisé par cette épreuve, ces protections peuvent ainsi être douloureuses. De plus, comme le vagin s’est considérablement détendu, il est possible que le tampon ne tienne pas en place et que vous le perdiez. Le mieux reste de demander l’avis à son gynécologue pour savoir quel est le bon moment pour en utiliser à nouveau.

règles tampons serviettes menstruations retour de couches
Crédits : iStock

Le tampon peut aussi être un risque pour la santé à la suite de l’accouchement. En effet, il peut être responsable du syndrome du choc toxique. Ce terme a commencé à être connu à la suite du témoignage de Lauren Wasser, une mannequin de Los Angeles qui a dû se faire amputer d’une jambe après la découverte de ce syndrome. Même si ce genre de cas extrême reste très rare, il est tout de même important d’en avoir connaissance afin de prendre ses précautions pour éviter d’en arriver à un stade aussi dramatique. Cette maladie pouvant être mortelle est le résultat de la présence d’une bactérie qui pénètre dans la peau pour ensuite s’étendre à la circulation sanguine. Elle peut également apparaître à cause d’une plaie infectée, à la suite d’une intervention chirurgicale ou encore par voie vaginale, notamment à cause de l’utilisation de tampon.

Quid de la coupe menstruelle ?

De nombreuses femmes ont fait le choix de ne plus utiliser de tampons pour plutôt se tourner vers la coupe menstruelle, également appelée cup. Cette alternative est bien plus écologique et permet aussi d’éviter la présence de produits douteux. Les tampons et les serviettes hygiéniques sont en effet souvent accusés de contenir des produits très chimiques et dangereux qui ne sont absolument pas recommandés pour la santé. Cependant, le choc toxique peut également être un danger avec la cup. Les médecins recommandent donc aux jeunes mamans d’utiliser des serviettes hygiéniques, jetables ou lavables, pour les premières règles après l’accouchement.

Sources : MagicMaman, E-santé

Articles liés :

Conception : est-il possible de tomber enceinte pendant ses règles ?

Règles anniversaires : continuer d’avoir ses règles durant la grossesse, c’est possible !

Règles : une nouvelle pratique dangereuse pour raccourcir leur durée

5.0
01