Stimulation ovarienne : ses effets indésirables et ses risques

Crédits : iStock

De plus en plus de couples ont aujourd’hui des difficultés à avoir des enfants. Fort heureusement, la médecine a fait de nombreux progrès pour permettre à ces personnes en mal d’enfants de parvenir à concevoir malgré tout. Cela passe notamment par un processus de procréation médicalement assistée. Pour cela, la femme concernée doit alors subir une stimulation ovarienne, un procédé qui est également utilisé dans le cadre de problèmes d’ovulation. Seulement, cela peut aussi entraîner quelques effets indésirables et même parfois des risques.

Qu’est-ce qu’une stimulation ovarienne ?

La stimulation ovarienne peut être prescrite à des femmes qui ont des difficultés à tomber enceintes liées à des problèmes d’ovulation ou à des cycles irréguliers. Elle intervient aussi dans les parcours de PMA juste avant une ponction d’ovocytes. C’est notamment le cas pour les femmes dont les trompes de Fallope sont bouchées.

La stimulation ovarienne peut se faire par différents procédés : par voie orale, par injection ou bien par pompe à hormone. À la suite de cela, un monitorage ovarien est effectué afin de vérifier la réaction du corps par rapport au traitement. Seulement, dans certains cas, les conséquences ne sont pas tout à fait celles escomptées.

Quelles peuvent être les effets indésirables ?

Les stimulations ovariennes reviennent à introduire dans le corps des hormones afin de permettre une ovulation. Cela dit, comme tous les traitements hormonaux, elles présentent certains inconvénients et des effets indésirables qui peuvent être difficiles à vivre pour certaines femmes :

  • Des réactions locales aux endroits où sont faites les injections (ecchymoses, rougeurs, gonflements, douleurs…)
  • Des douleurs abdominales ou pelviennes
  • Augmentation du risque de grossesse extra-utérine
  • De la fatigue, des vertiges, des étourdissements, des maux de tête, de la nervosité ou des troubles de l’humeur
  • Une chute de cheveux
  • Des bouffées de chaleur, des nausées ou des vomissements
  • Règles abondantes ou saignements entre les règles
  • Des réactions cutanées
  • Des seins douloureux
  • Une prise de poids

La stimulation ovarienne peut-elle être dangereuse ?

La stimulation ovarienne peut également présenter certains risques, notamment le fait d’avoir par la suite une grossesse multiple. Bien évidemment, il ne s’agit pas vraiment d’un risque, la naissance d’un enfant étant surtout une bonne nouvelle.

Le principal risque est surtout l’hyperstimulation ovarienne. Il s’agit d’un gonflement anormal des ovaires signifiant qu’ils contiennent trop de follicules arrivés à maturation. Cela peut donc causer plusieurs désagréments, notamment des douleurs pelviennes, des nausées voire des vomissements. Seulement, la situation peut s’aggraver et on retrouve alors des risques de phlébite et d’embolie pulmonaire.

C’est la raison pour laquelle les médecins préviennent en amont des risques de la stimulation ovarienne et surveillent de très près la femme concernée après. Cela peut ainsi permettre d’ajuster le traitement.

Sources : Doctissimo, Parents, FIV France

Articles liés :

Syndrome des ovaires polykystiques : zoom sur ce trouble de la fertilité

Yoga hormonal : une solution contre l’infertilité ?

Acide folique : quel intérêt pour la conception et la grossesse ?

Stimulation ovarienne : ses effets indésirables et ses risques
noté 5 - 1 vote[s]