Tire-lait : 10 règles d’or pour l’utiliser efficacement

Crédits : iStock

Les mamans allaitantes savent à quel point donner à manger à son bébé peut être éreintant. En effet, avec l’allaitement, une mère devient réellement l’ombre de son bébé, et cela peut durer plusieurs mois, puisque l’OMS recommande aux jeunes mamans d’allaiter leur enfant au moins 6 mois. Heureusement pour vous si vous avez fait le choix de donner le sein, le tire-lait va vous permettre de faire des choses sans votre bébé, mais aussi de vous décharger de ce rôle de temps à autre en lui donnant le biberon, sans pour autant le priver de lait maternel. Seulement, il est tout de même important de savoir comment utiliser cet outil qui ressemble surtout à un appareil de torture au premier abord.

1) Choisir le tire-lait qui vous convient

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pourraient croire, il existe différents modèles de tire-lait qui s’adaptent à votre mode de vie. Ainsi, si vous savez pertinemment que cet appareil ne vous servira qu’occasionnellement, vous avez tout intérêt à vous pencher sur un tire-lait manuel qui vous permettra d’extraire de petites quantités très efficacement. Si au contraire, vous pensez l’utiliser régulièrement, optez plutôt pour un modèle électrique. Enfin, vous pouvez aussi choisir un tire-lait plus compact si votre mode de vie est plutôt nomade et que vous souhaitez l’emmener partout avec vous.

2) Choisir le bon timing

Si vous voulez être efficace et tirer suffisamment de lait, vous devez choisir le bon moment pour le tirer. Les femmes ont souvent plus de lait après une bonne nuit de sommeil, le matin serait donc le moment idéal pour vous mettre à la tâche. Vous devez également adopter une véritable petite routine si vous souhaitez tirer régulièrement une bonne quantité de lait, et donc le faire chaque jour à la même heure.

3) Se détendre

Pour bien tirer son lait, il faut, comme pour la mise au sein, être dans un endroit calme et être soi-même très détendue. Vous devez vous sentir bien afin de favoriser la lactation.

4) Bien s’hydrater

Comme pour une tétée traditionnelle, vous allez devoir boire beaucoup d’eau pour produire une quantité suffisante de lait. Il est en effet composé d’environ 87 % d’eau, vous ne devez donc pas hésiter à boire toute la journée.

5) Penser à son bébé

Le corps humain est une drôle de machine, et l’allaitement nous le démontre parfaitement. En effet, lorsqu’une femme va voir ou simplement penser à son enfant, elle va alors produire plus de lait. Une bonne technique si vous vous retrouvez un peu seule face à cette machine qui vous aspire le lait.

6) Bien nettoyer le tire-lait

L’hygiène est de rigueur lorsqu’il s’agit de tirer son lait ! Vous devez donc, après chaque utilisation, laver soigneusement toutes les pièces de votre appareil qui ont été en contact avec du lait maternel, puis les sécher rapidement afin d’éviter les dépôts de calcaire. En ce qui vous concerne, pensez bien à vous laver systématiquement les mains !

7) Être organisée

Tirer son lait demande une organisation à toute épreuve. Ainsi, avant même de commencer, prévoyez tout le matériel nécessaire à portée de main : des lingettes pour nettoyer vos mamelons à la fin, des contenants pour stocker ensuite le lait et de quoi écrire dessus afin de savoir à quelle date le lait a été tiré. Il en va de même si vous souhaitez congeler votre lait : faites en sorte de bien écouler le stock le plus ancien et de respecter les dates de conservation.

8) Entretenir la lactation

Si le meilleur moyen d’entretenir la lactation reste de mettre votre enfant au sein, vous pouvez aussi mettre toutes les chances de votre côté, notamment en buvant beaucoup de tisane d’allaitement (généralement à base de fenouil).

9) Tenir bon

Les débuts de l’allaitement sont généralement difficiles, et il en va de même pour les femmes qui décident de tirer leur lait. Vous risquez donc d’être très fatiguée, mais aussi de souffrir les premiers temps. Dites-vous qu’il ne s’agit que d’une passade et que tout va finir par rentrer dans l’ordre rapidement !

10) Demander conseil

Si vous sentez que vous ne vous y prenez pas de la bonne façon, que vous souffrez trop ou bien que la quantité de lait que vous tirez est vraiment dérisoire, n’hésitez pas à demander conseil à une sage-femme spécialisée dans l’allaitement qui vous donnera toutes les astuces nécessaires, mais qui sera aussi là pour vous remonter le moral lorsque vous sentirez qu’il est au plus bas.