in

Tranchées : tout savoir sur ces douleurs post-accouchement

Crédits : iStock

L’accouchement est par définition un événement douloureux qui peut être compliqué à vivre. De nombreuses femmes sont par ailleurs convaincues que le calvaire se termine au moment précis où l’enfant vient au monde. Pourtant, les problèmes ne sont pas encore de l’histoire ancienne, car des douleurs, appelées les tranchées, vont intervenir à la suite de l’accouchement. Un phénomène peu connu par les jeunes mamans qui peuvent donc être surprises lorsque ces tensions se manifestent.

Qu’est-ce que les tranchées ?

On appelle tranchées des contractions qui surviennent après l’accouchement et qui peuvent durer plusieurs jours. Auparavant, les « tranchées » désignaient des maux de ventre liés à des coliques. Le terme a donc été étendu pour définir ces contractions qui peuvent être relativement désagréables et douloureuses. Ces douleurs, qui interviennent généralement au niveau des lombaires, sont souvent comparées à celles des règles.

Un phénomène normal et naturel

Si dans les jours qui suivent la naissance de votre enfant, vous ressentez des douleurs semblables à celles des tranchées, vous ne devez surtout pas vous inquiéter, car il s’agit d’un phénomène parfaitement normal. En effet, votre utérus a été mis à rude épreuve durant ces neuf mois et doit donc retrouver sa taille initiale. Ces contractions vont ainsi lui permettre de se rétracter doucement pour reprendre sa place et sa taille d’origine. Il s’agit également d’un moyen pour le corps d’évacuer tous les débris et les caillots liés à la grossesse. Enfin, les tranchées vont aussi permettre aux petits vaisseaux qui étaient reliés au placenta de se refermer, puisque dans le cas contraire, ils pourraient être responsables d’une hémorragie.

fertilité femme ventre grossesse début désir d'enfant utérus
Crédits : iStock

Des ressentis différents selon les femmes

Comme dans bien d’autres domaines, les femmes ne sont absolument pas égales face aux tranchées. En effet, si vous avez fait le choix d’allaiter votre enfant, il se peut que vous ressentiez bien plus intensément les douleurs. Le fait de mettre son bébé au sein va permettre au corps de produire de l’ocytocine, une hormone qui provoque la contraction des fibres musculaires. Et bien évidemment, l’utérus n’est pas épargné par ces contractions, qui pourront être ressenties d’autant plus fortement.

En ce qui concerne le niveau de douleur des tranchées, il est bien évidemment difficile d’en faire une généralité, car toutes les femmes n’ont pas la même sensibilité à la douleur. Quoi qu’il en soit, les médecins ont tout de même remarqué que plus une femme a d’enfants et plus ces douleurs peuvent être importantes.

Des douleurs passagères

Fort heureusement pour vous si vous ressentez les tranchées, ces douleurs ne vont pas s’éterniser. En moyenne, les femmes les ressentent dans les 2 à 3 jours qui suivent l’accouchement. Mais dans certains cas, elles peuvent perdurer jusqu’à 10 jours après la naissance de bébé. Cependant, si vous sentez toujours ces contractions au-delà de ces délais, vous devez alors prendre rendez-vous avec votre gynécologue, et particulièrement si ces maux s’accompagnent de fièvre et de pertes dont l’odeur est douteuse. Il peut en effet s’agir d’une endométrite, à savoir une infection de l’endomètre, qui est la muqueuse tapissant l’utérus.

Vous pouvez bien évidemment soulager ces quelques douleurs grâce à des antidouleurs, comme du paracétamol. Cependant, s’il est important de réduire les douleurs pour votre propre bien-être, il ne faut pas pour autant les supprimer, puisqu’elles sont vraiment utiles pour votre utérus.

Sources : Parents, MagicMaman, Enfant

Articles liés :

Lochies : tout savoir sur ces saignements post-accouchement

Périnée : comment le rendre tonique après l’accouchement ?

Post-partum : pourquoi a-t-on encore du ventre après l’accouchement ?

Tranchées : tout savoir sur ces douleurs post-accouchement
noté 5 - 1 vote