« Le choix du roi »/ »Le choix de la reine » : qu’est-ce que cela signifie ?

Crédits : iStock

De nombreux parents ont déjà entendu ces expressions sans nécessairement les comprendre. « Il va avoir une petite sœur ? Génial vous avez droit au choix du roi ! »« C’est un petit garçon ? Le choix de la reine ! », puisqu’en effet les deux expressions existent. Voici donc quelques explications pour mieux les comprendre.

Une expression historique

L’expression « le choix du roi » fait en fait référence au Moyen Age, à l’époque où la France était encore un royaume dirigé par des souverains. Lorsqu’un couple royal avait un garçon, cela permettait d’assurer la lignée et de faire perdurer le nom de la famille. Les femmes n’avaient en effet pas le droit de régner sur le pays. Les familles royales souhaitaient donc à tout prix avoir un garçon, et si possible en premier, pour être certaines que quelqu’un de la lignée pourra régner plus tard. Le fait d’avoir une fille en deuxième permettait de lui trouver un riche mari afin que la famille soit encore plus puissante qu’elle ne l’était déjà.

Les monarques ne souhaitaient pas non plus avoir que des garçons, puisque cela revenait à partager leur héritage et leurs terres (et donc perdre de la puissance). Le fait de n’avoir que des filles n’était pas non plus avantageux puisque cela signifiait qu’il n’y aurait aucune descendance sur le trône.

Synonyme de la famille parfaite ?

Aujourd’hui encore, lorsqu’un couple a un garçon en premier, puis une petite fille, l’entourage à tendance à parler de « choix du roi », comme pour faire référence à un modèle de famille idéale, un schéma à absolument reproduire pour être heureux. Lorsque c’est la petite fille qui est l’aînée et qu’elle a un petit frère, on parle alors de « choix de la reine ».

Dans l’inconscient, le choix du roi signifie que le grand frère pourra protéger sa petite sœur, que le couple a la chance de connaître les deux sexes et chacune de leurs particularités. Cette expression laisse aussi entendre que les familles qui ne suivent pas ce schéma ne pourront pas vraiment être heureuses.

Seulement, il faut bien être conscient que certains parents n’en ont que faire du sexe de leur bébé et seront aussi heureux avec seulement des garçons, des filles ou les deux. Il est aussi important de ne pas oublier que le sexe d’un enfant ne peut pas être choisi et que finalement tous les couples ont une chance sur deux d’avoir un enfant de tel sexe ou de l’autre.

Il existe aujourd’hui une multitude de modèles familiaux, ce qui prouve bien qu’il n’y a absolument aucun idéal et qu’il s’agit en fait de quelque chose de très aléatoire. Avoir un garçon puis une fille ne rend pas plus heureux.

Sources : Maman Vogue, CNews

Articles liés :

« Tomber enceinte » : une expression qui fait débat

10 phrases de parents que tous les enfants ont déjà entendu