in ,

40 personnalités signent une pétition pour réformer le congé paternité

papa bébé enfant paternité
Crédits : iStock
40 personnalités signent une pétition pour réformer le congé paternité
Notez cet article

Un pas de plus vers l’égalité ? C’est en tout cas ce que souhaitent les signataires de cette pétition qui vise à réformer le congé paternité. D’une durée de seulement 11 jours et non obligatoire, il paraît donc complètement dérisoire pour ces jeunes papas, mais aussi pour les mamans, qui souhaiteraient profiter ensemble et plus longtemps de l’expérience de la vie de parents.

Plus d’égalité

C’est ce que demandent les quelque 900 signataires de la pétition en ligne lancée par le magazine Causette il y a une semaine. Parmi eux, on retrouve notamment une quarantaine de personnalités françaises, dont Oxmo Puccino, Mouloud Achour, Frédéric Beigbeder, Guillaume Meurice ou encore Julien Clerc. Les revendications sont simples, puisque tous ces hommes réclament un congé paternité obligatoire et non plus optionnel, pour éviter aux nouveaux papas de culpabiliser à l’idée d’imposer cela à leur employeur. Cette pétition va même plus loin, puisque les signataires demandent également un rallongement de ce congé paternité, jugé bien trop court en comparaison du congé maternité : « Nous demandons, à terme, un allongement du congé paternité à six semaines, indemnisé comme le congé maternité. » Aujourd’hui, le congé maternité est d’une durée de 16 semaines au total, dont 10 semaines après l’accouchement.

Cette pétition, qui a pour le moment recueilli environ 911 signatures sur les 1000 requises, sera remise par la suite à Emmanuel Macron, mais également à Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, et à Agnès Buzyn, ministre de la santé.

Une pétition pour les hommes… mais aussi pour les femmes

Avec cette démarche, ce ne sont pas seulement les hommes que les signataires veulent aider, mais aussi les femmes. Ce rallongement du congé paternité permettrait de largement soulager les ces dernières qui peuvent avoir de nombreuses difficultés dans les premiers jours qui suivent l’accouchement, entre la fatigue et la nouvelle organisation. C’est aussi un moyen de leur permettre de reprendre une vie professionnelle normale le plus rapidement possible, puisqu’elles pourront s’appuyer sur le soutien de leur conjoint qui aura le temps nécessaire pour s’occuper de l’enfant. Cette pétition ne concerne donc pas seulement les intérêts des hommes, mais de tous les Français.

Sources : MagicMaman, Le Monde, France Info