in

Allaitement mixte : 6 conseils pour y parvenir

allaitement bébé nourrisson
Crédits : iStock
Allaitement mixte : 6 conseils pour y parvenir
noté 5 - 1 vote

L’allaitement mixte consiste à allaiter son enfant tout en complétant ses tétées par quelques biberons de lait infantile. Cette pratique, très fréquente chez les femmes qui ont dû reprendre le travail, est un très bon compromis pour continuer l’allaitement tout en permettant à l’enfant d’être bien nourri. C’est aussi une jolie façon de faire participer le papa à la tétée.

1) Prendre son temps

Pour pouvoir mettre en place un allaitement mixte, il faut d’abord que l’allaitement soit lui-même bien rodé. En effet, il faut pouvoir laisser le temps à la lactation de se faire, afin de pouvoir ensuite jongler entre le sein et le biberon. Et pour produire suffisamment de lait, il faut régulièrement stimuler les seins. Vous devez donc attendre que votre bébé ait au moins un mois avant de commencer à alterner entre le biberon et le sein.

2) Continuer de donner très régulièrement le sein

Si vous souhaitez pratiquer l’allaitement mixte, il est peut-être préférable de donner davantage le sein que le biberon, afin d’éviter une confusion. En effet, le biberon coule beaucoup plus vite que le sein et un bébé trop habitué à se nourrir au biberon aura tendance à s’énerver lorsqu’il tète au sein, puisque le débit est bien moins important. S’il refuse à chaque fois le sein, vous allez donc devoir le nourrir seulement au biberon, puisque votre production de lait sera moins importante.

3) Une bonne succion

Avant de vous lancer dans l’allaitement mixte, vous devez être certain que votre enfant a une bonne succion. En effet, il faut que sa langue soit parfaitement bien placée s’il veut pouvoir se nourrir aussi bien au sein qu’au biberon. Demandez donc conseil à un pédiatre avant de vous lancer.

4) Adapter chaque tétée au rythme de vie

Pour pratiquer l’allaitement mixte sur une longue période, il faut donc privilégier le sein le plus souvent possible afin de permettre la lactation. Pour cela, le biberon doit rester relativement occasionnel, comme lorsque maman est absente. Faites donc en sorte de bien lui donner le sein le matin avant de le déposer à la crèche et le soir en rentrant. Le week-end, faites en sorte de retrouver un rythme d’allaitement exclusif.

5) Laisser bébé respirer au biberon

Puisque les débits sont très différents entre le sein et le biberon, il faut faire en sorte que votre bébé ne soit pas totalement perdu en passant de l’un à l’autre. Au sein, votre enfant aura tendance à faire plusieurs pauses, puisqu’il n’est pas contraint de boire une certaine quantité de lait. Essayez donc de reproduire le même comportement avec le biberon, en faisant plusieurs pauses durant la tétée.

6) Congeler son lait

Vous pouvez très bien utiliser un biberon en plus des tétées au sein sans pour autant le remplir de lait infantile. En effet, en tirant votre lait et en le congelant, vous pourrez faire des réserves qui seront utilisées en votre absence. Si votre enfant est gardé en crèche, vous devez tout de même vous renseigner pour savoir si cette pratique y est autorisée, puisque tous les établissements ne l’acceptent pas.

Sources : MagicMaman, Parents

Articles liés :

Lait maternel : de quoi est-il composé ?

Allaitement : les 4 gestes nutritifs à adopter

Allaitement prolongé : quand faut-il arrêter d’allaiter ?