Attendre avant de couper le cordon ombilical : est-ce une bonne idée ?

Crédits : iStock

Le cordon ombilical est un lien très important entre une mère et son enfant. Il permet en effet de les relier au cours de la grossesse et donc de faire vivre l’enfant pendant ces neuf mois. À la naissance du bébé, il est coupé par une sage-femme ou par le père lui-même. Un geste qui se veut très symbolique et qui est généralement effectué quelques instants après l’accouchement. Cependant, certaines études affirment qu’il est préférable d’attendre un peu avant de couper ce lien dans l’intérêt du bébé.

Couper le cordon ombilical : un geste aussi symbolique que nécessaire

Généralement, couper le cordon ombilical qui relit l’enfant au placenta est un des premiers gestes qui suit sa naissance. Il semblerait même qu’il intervient dans les 10 à 15 secondes qui suivent l’accouchement. Les médecins sont donc souvent pressés de le faire, principalement dans un souci de confort. De cette façon, ils pourront inspecter le placenta afin de s’assurer qu’il est bien entier sans être embêtés par ce cordon. Il faut dire que le cordon ombilical est en principe long de 50 à 60 centimètres, ce qui est relativement imposant.

Au moment de couper le cordon ombilical, la sage-femme en charge clampe une première fois afin d’envoyer le sang qui est à l’intérieur au bébé. Elle vient ensuite clamper une seconde fois à l’endroit où le cordon est vidé de son sang (ce dernier a été envoyé au bébé, une partie de cordon est donc vide). C’est généralement à ce moment qu’elle propose au papa de couper le cordon qui n’est donc plus d’aucune utilité à l’enfant.

Garder le cordon ombilical plus longtemps dans l’intérêt du bébé

Si dans la majorité des établissements, le cordon est coupé rapidement après la naissance de l’enfant, il semblerait que ce ne soit pas forcément la pratique la plus appropriée. En effet, le cordon ombilical représente le seul apport en oxygène pour un enfant avant de venir au monde. Ainsi, dans les cas de nourrissons souffrant d’insuffisance respiratoire à la naissance, il serait bien plus prudent de garder le cordon relié à l’enfant encore plusieurs minutes après son expulsion.

Le cordon ombilical permet également à l’enfant une régulation de son volume sanguin. Ainsi, lorsqu’il est coupé trop tôt, le bébé serait privé de 20 à 30 % de son volume sanguin et près de 50 % de son taux de globules rouges. Malheureusement, cela peut régulièrement entraîner des débuts de carences en fer, voire une anémie chez le nouveau-né.

Certaines études affirment même que laisser le cordon relié au bébé seulement trois minutes de plus après la naissance serait bon pour sa santé. Il aurait en effet moins de risques de développer une maladie pulmonaire chronique, de l’asthme ou du diabète. Cela permettrait aussi de prévenir des maladies plus graves, comme les crises d’épilepsie, une paralysie cérébrale, la maladie de Parkinson ou encore des croissances tissulaires anormales. Mieux vaut donc laisser le cordon agir tant que possible avant de le couper afin de lui permettre de donner tous ses bienfaits à l’enfant.

Sources : Femme Actuelle, Parents, Parole de mamans

Articles liés :

Don de cordon : un geste simple qui peut sauver des vies

Cordon ombilical : comment le soigner s’il est infecté ?

Bijoux avec le cordon ombilical : la nouvelle tendance qui fait parler