Avoir un chien permettrait aux enfants d’améliorer leurs compétences sociales

Crédits : iStock

Dans beaucoup de familles, avoir un animal de compagnie est une évidence. En France, les animaux de compagnie les plus communs restent le chien et le chat, qui sont généralement des animaux très proches des humains. Le chien est d’ailleurs certainement le plus apprécié, notamment grâce aux liens uniques qu’il peut nouer avec toute la famille. Bien souvent, les enfants ont un faible pour les chiens qui leur rendent très bien toute cette affection. Pour beaucoup de petits, il s’agit d’un vrai soutien au quotidien, mais pas seulement. Une récente étude affirme en effet que la présence d’un chien dans la famille permettrait aux enfants d’améliorer leurs compétences sociales.

Le chien, le meilleur ami de l’Homme

Vous connaissez certainement cette formule qui est d’ailleurs très souvent utilisée pour faire comprendre à quel point le chien est le compagnon parfait pour toute la famille. La présence d’un chien dans un foyer peut même avoir des effets très positifs sur les enfants. Une étude publiée dans la revue Pediatric research va justement dans ce sens et pourrait bien convaincre de jeunes parents d’adopter une petite boule de poils.

Selon ces recherches, 30 % des enfants issus de familles qui possèdent un chien à la maison seraient moins susceptibles d’avoir des problèmes de comportement par rapport à d’autres. Ainsi, un enfant qui a régulièrement des échanges avec un chien peut acquérir certaines qualités telles que l’empathie, la responsabilité ou la confiance en soi. Ces changements interviennent dès l’âge de trois ans chez les petits et peuvent être remarquables.

enfant bébé chien animal
Crédits : iStock

Prendre soin de son animal pour acquérir certaines compétences

Les enfants n’ont pas vraiment conscience des autres, particulièrement lorsqu’ils sont très jeunes, et n’éprouvent pas forcément le besoin de prendre soin d’eux et de leurs sentiments. Avec un chien à la maison, les petits peuvent progressivement apprendre à prendre soin de quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes.

Les colères seraient également moins nombreuses chez les enfants qui ont un chien à la maison. Grâce à cette présence, ils parviendraient en effet à mieux gérer les situations de crise et donc les éventuelles colères, qui sont donc moins nombreuses dans ce cas de figure.

S’il est important de rappeler que les colères des jeunes enfants sont parfaitement normales et le signe que l’enfant apprend encore à gérer toutes ses émotions, le fait d’avoir un chien ne va pas radicalement changer son comportement. Un enfant qui se met en colère fait justement face à ses propres émotions et doit passer par cette étape pour grandir progressivement. Inutile donc d’adopter une boule de poils dans l’espoir que sa présence soit miraculeuse.