Bébé : quel est l’intérêt de leur lire des histoires ?

Crédits : iStock

Plusieurs parents prennent plaisir à partager des histoires avec leurs enfants, et ce, dès leur plus jeune âge. En effet, certains commencent à prendre cette habitude dès les premiers mois de leurs chères petites têtes blondes, alors que d’autres pensent que cette pratique est absolument inutile, car le bébé est trop jeune. Mais y a-t-il vraiment un moment idéal pour commencer à lire des histoires à son enfant ?

Le livre : un jouet pour votre bébé

À partir de 3-4 mois, votre bébé va commencer à s’intéresser aux objets qui l’entourent, et les livres ne feront pas exception. En effet, les petits ouvrages créés exprès pour les bébés sont aussi intéressants en termes de contenu que de toucher. Ils présentent généralement plusieurs matières différentes qui peuvent par ailleurs faire des sons, ce qui est très ludique pour les petits. Ainsi, à cet âge-là, le livre représente surtout un jouet plutôt qu’un objet qui va lui permettre d’apprendre. Vous pouvez alors d’ores et déjà commencer à remplir doucement sa petite bibliothèque en choisissant des livres adaptés à son très jeune âge et qui seront donc susceptibles de l’amuser.

Au fil des mois, votre enfant va comprendre le principe de tourner les pages, mais aussi prendre conscience du contenu des livres. Il y verra en effet des images qui attireront forcément son attention. Ainsi, lorsque vous le sentez prêt à être suffisamment attentif et imaginatif, vous pouvez commencer à lui lire quelques histoires.

Lire des histoires : un moment de complicité

Pour débuter, vous devez proposer à votre petit des livres très courts dont le contenu pourra retenir son attention quelques minutes. Commencez par lui décrire chacune des images avec des mots qu’il pourra comprendre et qu’il a pour habitude d’entendre en votre présence tout en mimant cela afin de rendre le récit encore plus vivant à ses yeux. Au fur et à mesure, votre enfant va exprimer un réel intérêt à entendre ces histoires et voudra très certainement répéter les mots que vous dites ou les mimer lui aussi.

Pour que votre enfant prenne goût à ces lectures, vous ne devez pas changer trop souvent d’histoire. En effet, il sera bien plus content d’en entendre une qu’il connaît déjà et dont il pourra dire certains mots ou faire quelques gestes plutôt qu’une autre qui promet moins d’interactions avec vous.

Il faut dire que le moment de la lecture est surtout une parenthèse de partage et de complicité entre un parent et son enfant. Il s’agit en effet d’un temps calme durant lequel chacun se consacre entièrement à l’autre autour d’un thème qui fait travailler l’imagination, le langage, mais aussi la compréhension. N’hésitez pas à en faire un petit rituel entre vous, au moment du coucher par exemple, car il s’agit surtout d’un instant de calme et de complicité.

Sources : Enfant, Naître et Grandir

Articles liés :

Peur du noir : faut-il lui laisser une veilleuse la nuit ?

Sécurité affective : donner à son enfant le meilleur pour son épanouissement

Comment réagir lorsque son enfant a peur des inconnus ?