Belle-famille : 6 conseils pour entretenir de bonnes relations

Crédits : iStock

La belle-famille a malheureusement très souvent mauvaise réputation. Les relations ont en effet tendance à être un peu tendues sans réelles explications. Cela peut aussi bien venir de différences d’éducation, de points de vue, d’un sentiment d’être étouffé ou d’autres choses encore. Si dans certaines familles tout se passe pour le mieux à tel point que tout le monde finit par former une seule et même famille, dans d’autres, les tensions sont palpables. Il est cependant nécessaire de prendre un peu sur soi afin de maintenir des relations cordiales aussi bien pour son conjoint que pour ses enfants.

1) Communiquer

Si la communication est essentielle au sein d’un couple, elle l’est tout autant avec sa belle-famille. Dès le départ, il est nécessaire d’instaurer un climat de confiance et de communication afin qu’il n’y ait pas de non-dits. Ainsi, si certaines remarques ou gestes vous déplaisent, vous ne devez pas hésiter à leur en faire part plutôt que de garder cela pour vous. En effet, dans le cas contraire, vous risquez de ruminer votre colère qui ne cessera de croître. Forcément, de cette façon, la situation va rapidement empirer.

2) Accorder sa confiance

Même si cela peut vous coûter au départ, vous devez tout de même apprendre à leur accorder votre confiance. Les beaux-parents ont en effet besoin de se sentir un minimum investis, notamment dans la vie de leurs petits-enfants. Bien évidemment, il ne faut pas non plus leur accorder une place trop importante qui pourrait leur donner un rôle qui n’est pas le leur. Il faut donc trouver un juste milieu afin qu’ils se sentent gratifiés, sans pour autant qu’ils ne deviennent des parents de substitution.

3) Faire preuve de patience

Il est important de ne pas oublier qu’il s’agit de la famille de votre moitié. Ainsi, vous ne pouvez pas vous permettre de leur vouer une haine infondée au risque de complètement briser une famille. Même si vous avez plusieurs choses à reprocher à votre belle-famille, vous devez impérativement prendre sur vous et faire preuve de beaucoup de patience. Il est tout à fait normal qu’il y ait des tensions, il est cependant important de ne pas les attiser.

grands-parents grand-mère petits-enfants fête surprise cadeaux anniversaire famille
Crédits : iStock

4) Ne pas impliquer l’autre

Même s’il s’agit de sa famille, vous ne devez surtout pas impliquer votre moitié dans ces histoires. Bien généralement, il est uniquement question de divergences de points de vue ou de petites tensions qui ne méritent absolument pas une grande dispute de famille. Gardez à l’esprit qu’il est question de sa famille et que vous risquez d’être responsable d’une véritable rupture si vous choisissez de l’impliquer.

5) Prendre du recul

Bien souvent, la colère prend le pas sur le reste et il devient alors difficile de faire la part des choses. Vous n’avez plus les idées claires et tout est prétexte aux reproches. Il est donc nécessaire de faire le vide dans votre esprit et d’apprendre à prendre un peu de distance pour faire le point. Vous réaliserez ainsi que certaines de vos critiques ne sont pas forcément justifiées.

6) Se mettre à leur place

Il est bien souvent difficile de s’imaginer dans la peau de ses beaux-parents alors qu’il est réellement nécessaire de le faire. En effet, vous devez bien réaliser que pour eux, cela peut aussi être une étape difficile. Ils doivent effectivement accepter une nouvelle personne dans leur famille qui est sans doute très différente d’eux. De plus, le fait de voir leurs propres enfants en couple peut les confronter à leur vieillesse ce qui est parfois difficile à vivre pour certains.

Sources : Parole de mamans, Mariages, Tout comment

Articles liés :

Belle-famille envahissante : comment réagir ?

Oncles et tantes : 4 situations qui prouvent qu’ils sont indispensables

Les relations entre belles-sœurs : pas si évidentes que cela !