in

Césarienne itérative : qu’est-ce que c’est ?

Crédits : iStock

La césarienne est un accouchement bien particulier, puisqu’il n’est pas vraiment celui auquel les femmes se préparent. Ainsi, cette intervention chirurgicale peut laisser un véritable traumatisme pour les femmes concernées, qui peuvent avoir la sensation de passer à côté de leur accouchement et par conséquent de ne pas le vivre pleinement. Il est également important de rappeler qu’une césarienne est une opération conséquente dont les jeunes mamans ont parfois du mal à se remettre vraiment. Mais pour certaines femmes, la césarienne peut devenir une « habitude », c’est ce qu’on appelle une césarienne itérative.

Jamais une sans deux ?

Si certaines femmes préfèrent accoucher par césarienne, notamment parce qu’elles ont alors le pouvoir de choisir et donc la sensation de maîtriser un peu cette situation qui a tendance à leur échapper, d’autres se voient imposer une césarienne pour des raisons médicales. Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir subi une première césarienne peut prédisposer une femme à en subir d’autres pour ses prochaines grossesses.

Cette opération laisse des traces sur le corps, notamment sur l’utérus qui est ensuite considéré comme cicatriciel. En effet, pour donner naissance à un enfant avec une césarienne, le chirurgien va venir ouvrir l’utérus, qui aura donc pour toujours une cicatrice. Même si au fil des années cette dernière se soigne, il existe toujours un risque pour les grossesses suivantes d’accoucher par voie basse, même s’il ne s’agit pas pour autant d’une contre-indication. Cependant, une césarienne peut quand même être programmée dans ce genre de cas selon les antécédents médicaux de la maman, mais aussi selon le type de grossesse : s’il s’agit de jumeaux ou encore si le bébé se présente en siège par exemple.

accouchement césarienne médecins
Crédits : iStock

Toutes les jeunes mamans n’ont pas la même position au sujet de la césarienne itérative. Certaines vont en effet être très déçues à l’annonce d’une deuxième césarienne, puisqu’elles auront la sensation de ne jamais vraiment connaître un accouchement « naturel » par voie basse. D’autres au contraire vont être rassurées à l’idée de subir une deuxième césarienne, car elles connaissent déjà la procédure et savent donc qu’elles auront tous leurs repères.

Le déroulement de la césarienne itérative

Généralement, lorsqu’on parle de césarienne itérative, cette dernière est programmée. Une situation qui peut être rassurante pour certaines qui auront ainsi tout le soin de préparer ce jour. Le grand avantage reste surtout le fait que le papa pourra y participer, comme pour toute césarienne programmée, contrairement à celles faites en urgence.

Le déroulement de cette césarienne est exactement le même que pour toutes les autres, à la différence que l’incision se fera au même endroit que la fois précédente. C’est également l’occasion idéale pour le chirurgien d’améliorer l’effet de la cicatrice qui peut être disgracieux.

L’opération peut être un peu plus difficile lorsqu’il ne s’agit pas de la première fois, puisque les tissus peuvent présenter quelques adhérences. Le chirurgien peut donc avoir du mal à atteindre le bébé, et si ce dernier se trouve en difficulté, il devra tenter de le sortir le plus rapidement possible. Il peut ainsi prendre la décision de pratiquer toute l’incision à l’aide de ciseaux, et toucher la vessie, mais aussi le bébé. Dans ce cas de figure, le temps de cicatrisation peut être plus long et plus douloureux. Cependant, il est important de rappeler que ces complications restent très rares.

Sources : Parents, MagicMaman, Allobébé

Articles liés :

13 photos de femmes post-accouchement, qui mettent la césarienne à l’honneur

Césarienne programmée : pour quelles raisons y avoir recours ?

Césarienne : quand est-il possible de reprendre une activité sexuelle ?

Césarienne itérative : qu’est-ce que c’est ?
noté 5 - 1 vote