Cette photo d’une femme qui accouche debout affole les internautes

Crédits : iStock

Aujourd’hui, la plupart des femmes donnent naissance à leur bébé en position couchée. Si ce phénomène est devenu une habitude pour tous, il ne s’agit pourtant pas vraiment d’une position naturelle pour accoucher. C’est d’ailleurs ce que prouve une photo d’une femme en train de donner naissance à son enfant tout en étant debout. Ce cliché fait depuis quelques semaines le tour d’internet, de nombreux internautes ayant remarqué une protubérance au niveau du bassin de la jeune maman qui vient poser question quant à la position idéale pour accoucher.

Une drôle de forme dans le bas du dos

Cette photo alimente depuis quelques semaines tous les débats sur internet. Il faut dire qu’elle est aussi impressionnante qu’énigmatique. Prise en janvier 2019, dans le centre médical universitaire de Dallas aux États-Unis, elle montre une femme en plein travail, debout et qui présente une drôle de forme au niveau du bas du dos. Il s’agit du losange de Michaelis qui se présente sous une forme presque géométrique plus ou moins importante selon les personnes. Il tire son nom d’un médecin du XIXe siècle du même nom qui l’utilisait justement au moment de l’accouchement afin de créer un passage dans le bassin pour la tête du bébé.

Si tout le monde possède cette forme dans le bas du dos, elle est tout de même plus ou moins visible chez certaines personnes. Seulement, au moment de l’accouchement, le losange de Michaelis devient bien plus important, car il se déforme afin de permettre le passage du bébé dans le bassin. Il s’agit donc là d’un phénomène parfaitement normal. Pour autant, il est très rare de le voir pour la simple et bonne raison que les femmes accouchent aujourd’hui en majorité allongées sur le dos. Une position qui n’est absolument pas physiologique, comme le rappelle cette photo qui prouve à quel point tout le corps est mis à contribution lors d’un accouchement.

Accoucher allongée : la meilleure position ?

Aujourd’hui, dans la majorité des établissements médicaux dans le monde, les femmes donnent naissance à leur bébé allongées sur le dos. Une position qui est devenue presque totalement normale et naturelle aux yeux de tous alors qu’elle ne l’est pourtant pas du tout. Il y a quelques décennies, les femmes accouchaient dans les positions qu’elles souhaitaient et, pour la plupart, cela se faisait debout ou bien en position accroupie. Il faut dire que grâce à ces positions, l’apesanteur est une vraie aide au moment des poussées. Le bébé peut en effet descendre naturellement et la femme se sent ainsi plus à l’aise pour pousser.

Si cette position dite « gynécologique » est la plus pratiquée, c’est simplement pour le confort des équipes médicales qui assistent à l’accouchement. En effet, de cette façon, ils peuvent parfaitement observer l’avancement du travail dans une position qui est relativement confortable pour eux. Seulement, ce n’est pas du tout la plus naturelle et la plus pratique pour la maman et son bébé. Elle est également souvent utilisée pour les femmes qui ont recours à la péridurale. Avec l’anesthésiant, elles ne sont pas toujours libres de leur mouvement et ne peuvent donc absolument pas se servir de leurs jambes qui sont endormies.

Si la position gynécologique est encore principalement proposée dans les maternités occidentales, elle n’est pourtant absolument pas obligatoire. L’OMS a en effet rappelé en 2018 que la femme doit « participer aux décisions concernant la prise en charge de la douleur et les positions à adopter pendant le travail et l’accouchement ». Mieux vaut donc bien se renseigner au préalable et faire valoir ses droits le jour J pour accoucher dans la position qui convient le mieux à chacune.

Articles liés :

5 positions pour accoucher encore trop méconnues

Accouchement par le siège : tout ce qu’il faut savoir

Accouchement : les 6 choses que vous avez le droit de refuser