in

Communication avec bébé : pourquoi ne pas tenter le langage des signes ?

Crédits : iStock
Communication avec bébé : pourquoi ne pas tenter le langage des signes ?
Notez cet article

Communiquer avec son bébé n’est pas toujours chose aisée, puisqu’il est encore bien trop jeune pour comprendre la majorité des mots. Seulement parfois, les parents donneraient tout pour comprendre pourquoi il est en train de pleurer, ou encore de quoi il a besoin, là, tout de suite. C’est la raison pour laquelle certains parents tentent d’initier leur bébé au langage des signes, non pas pour communiquer avec des personnes mal-entendantes, mais bien pour tenter de se faire comprendre dans la vie de tous les jours. Un apprentissage long, mais qui bien souvent en vaut la peine.

Une communication avant l’apprentissage du langage

L’apprentissage des signes permet à un bébé de communiquer simplement, et grâce à des gestes très simples, avant même de savoir parler. C’est un moyen pratique pour le comprendre (dans les grandes lignes) sans pour autant qu’il n’use la parole. On parle d’ailleurs plus de communication gestuelle plutôt que de langage des signes, car les mouvements sont généralement très simples et permettent d’exprimer des besoins très primaires (faim, sommeil, soif, etc.). Même si à première vue, l’idée d’utiliser le langage des signes avec des enfants qui entendent peut paraître saugrenue, l’expérience semble très efficace pour certaines familles.

En effet, les parents peuvent souvent se sentir désemparés devant leur enfant qui ne sait pas communiquer, et qui semble pourtant vouloir leur faire comprendre quelque chose, en vain. Lui permettre de pouvoir s’exprimer avant même de savoir parler est aussi une manière pour lui d’être moins frustré, puisqu’il parvient ainsi à se faire comprendre. C’est aussi une méthode très efficace pour renforcer les liens entre parents et enfants, puisque le dialogue sera ouvert.

Mettre en place une communication gestuelle

L’apprentissage d’une communication gestuelle peut être très long, et il peut se passer plusieurs mois avant qu’un enfant ne fasse son premier signe. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’être conscient qu’il s’agit d’un travail sur une longue durée, et que les résultats ne vont pas apparaître dans l’immédiat.

En vérité, une grande majorité des parents font des signes à leurs enfants, parfois même sans vraiment s’en rendre compte. Certains parents ont par exemple le réflexe de faire un signe en direction de la bouche afin de faire comprendre à leur enfant que le repas va bientôt être servi. La communication gestuelle avec les bébés est similaire, à la différence que les signes sont plus nombreux afin que l’enfant puisse réellement se faire comprendre. De nombreux ateliers proposent ce genre d’apprentissage, avec des signes qui peuvent paraître plus élaborés. Il est aussi parfaitement possible d’établir son propre langage des signes, l’essentiel étant ici de communiquer avec son bébé.

Pour mettre en place une communication gestuelle, il suffit de la pratiquer quotidiennement, à des moments clés de la journée. Il faut qu’au fil du temps, l’enfant comprenne de lui-même que tel signe est relié à telle action, et donc que si lui-même le fait, il pourra se faire comprendre aisément. Il est possible de commencer à faire des signes à son bébé dès ses 6 mois. Il pourra ainsi commencer à en reproduire certains à 10 mois.

Contrairement à de nombreuses idées reçues, l’apprentissage de signes n’a absolument aucun impact sur l’apprentissage du langage. Un bébé qui apprend à signer n’aura pas plus de retard pour parler qu’un autre. Cependant, il est essentiel de bien prononcer le mot qui correspond au signe à chaque fois qu’on le reproduit.

Sources : MagicMaman, Le Monde, Naître et grandir

Articles liés :

Motricité libre : quel intérêt pour l’enfant ?

Faut-il éduquer les filles et les garçons de la même manière ?

De la couche au pot : comment les pousser à la propreté ?