Devenir parent vous ferait perdre du sommeil jusqu’aux six ans de votre enfant

Crédits : iStock

Vous le savez : avoir des enfants n’est pas de tout repos. Les nuits deviennent forcément bien plus courtes et le sommeil n’est plus du tout aussi réparateur qu’il l’était auparavant. Il est difficile de réellement évaluer cette perte de sommeil, c’est la raison pour laquelle les parents n’ont pas vraiment conscience de tout le retard qu’ils ont accumulé en quelques années. C’est ainsi qu’une récente étude a déterminé que le fait d’avoir un enfant aurait un impact négatif sur le sommeil des parents durant au moins les six années qui suivent sa naissance.

Six ans de sommeil en moins

S’il y a bien une chose qui change complètement avec l’arrivée d’un enfant, c’est le sommeil. Il est en effet impossible de retrouver immédiatement les nuits complètes que vous faisiez auparavant et forcément, toutes les habitudes liées au sommeil changent. Vous aurez certainement moins envie de vous coucher tard le soir, vous aurez également beaucoup plus de difficultés pour vous lever tôt le matin et malheureusement, vous aurez aussi très peu de temps pour faire une sieste.

Au fil des années, vous allez donc accumuler les heures de sommeil en moins, ce qui est forcément très difficile à vivre. Si le temps de sommeil baisse, la qualité aussi n’est plus au rendez-vous. Pour arriver à ces conclusions, des chercheurs de l’Université anglaise de Warwick ont mené une étude sur près de 5000 familles entre 2008 et 2015. Publiée dans le journal Sleep, l’étude révèle que ce sont les mères qui sont les plus touchées par ce phénomène. Ces dernières perdent en effet 40 minutes de sommeil par nuit au cours de la première année de bébé.

Les mères plus concernées que les pères

Cette étude révèle donc que dans les tâches parentales, les hommes et les femmes ne sont toujours pas égaux. Les femmes semblent en effet souffrir bien plus du manque de sommeil que les pères qui perdent quant à eux environ 13 minutes de sommeil par nuit. Forcément, sur le long terme, les femmes ont beaucoup plus de difficultés à se remettre de la naissance d’un enfant.

Fort heureusement, cette période difficile ne dure pas éternellement, même si elle peut sembler interminable pour les parents concernés. Selon cette même étude, cette dette de sommeil se stabilise à partir de la sixième année de l’enfant. Ainsi, les parents sont toujours très fatigués, mais ne perdent pas plus de minutes de sommeil chaque nuit à partir de ce moment clé. Évidemment, tous les enfants ne sont pas identiques et certains dormiront très bien rapidement alors que d’autres vivront des nuits compliquées encore après ce stade. En plus de cela, l’étude ne prend pas en compte les réveils ponctuels à cause des maladies ou simplement des cauchemars qui peuvent encore ponctuer les nuits des parents pendant plusieurs années.

Articles liés :

Manque de sommeil : comment le gérer au cours des premiers mois de bébé ?

Sommeil : les mères de trois enfants ne dormiraient pas assez

Sommeil : 7 habitudes à adopter enceinte