Disputes : comment les gérer devant les enfants ?

Crédits : iStock

Les disputes font partie intégrante d’un couple et ne sont pas nécessairement signes de rupture ou de grandes mésententes entre les deux conjoints. Et parfois, elles sont inévitables. En effet, il peut être difficile de se comprendre parfois, puisque les deux membres du couple n’ont pas nécessairement reçu la même éducation, ni les mêmes habitudes de vie. Et, même après des années de vie commune, les disputes peuvent encore être très présentes. Seulement, après l’arrivée d’un enfant, il est nécessaire de prendre quelques précautions avant de se laisser aller à une dispute endiablée…

Les disputes font partie intégrante d’un couple

Il est impossible (ou alors très rare) de trouver une personne qui pense exactement de la même façon que soi et avec qui il est possible d’être toujours sur la même longueur d’onde. L’humanité est faite de diversité, ce qui d’ailleurs fait sa richesse. Avant l’arrivée d’un enfant, il est donc parfaitement normal pour un couple de se disputer parfois.

Seulement, après la naissance d’un bébé, il est possible que les disputes soient de plus en plus fréquentes, notamment à cause de désaccords par rapport à l’éducation. Mais les disputes ne sont pas nécessairement un signe de séparation prochaine du couple. Une dispute signifie que le couple communique, ce qui est un très bon point. En effet, il est primordial pour les deux conjoints de communiquer ensemble fréquemment afin d’éviter les non-dits qui pourraient déboucher sur des disputes bien plus violentes et graves.

Les effets d’une dispute sur l’enfant

L’enfant a souvent du mal à comprendre les raisons qui poussent ses parents à se disputer. Il vaut d’ailleurs mieux qu’il n’y soit pas mêlé. Cependant, cet état d’incompréhension peut le pousser à imaginer le pire, et surtout que ses parents sont sur le point de se séparer. Même si une dispute ne signifie pas une rupture, l’enfant y voit là un point de non-retour. De plus, le nombre de couples qui divorcent ne cesse d’augmenter au fil du temps et les familles monoparentales sont de plus en plus communes. L’enfant peut donc faire un raccourci un peu rapide et donc craindre le pire.

Il peut également croire qu’il est lui-même la cause du conflit. En effet, les disputes peuvent être plus fréquentes après l’arrivée d’un enfant et celui-ci peut parfois en être la cause, sans le vouloir bien sûr. Il peut donc culpabiliser pour quelque chose qu’il n’a absolument pas commis.

L’enfant peut également être triste de cette situation. Ce n’est en effet jamais très agréable de voir ses parents se déchirer et de devoir supporter une ambiance très lourde à la suite d’une dispute. Ce sont des moments qui peuvent être difficiles à gérer pour un enfant, qui peut très vite se laisser submerger par ses émotions.

Crédits : Flickr – Vic

Même si la dispute ne se produit pas sous ses yeux, l’enfant est capable de ressentir une mauvaise ambiance entre ses parents, ce qui peut augmenter son stress. D’ailleurs, les enfants dont les parents se disputent fréquemment seraient plus à même de souffrir d’anxiété et de troubles du sommeil. Ils auraient également du mal à gérer leurs émotions et auraient même plus de risques de développer une dépression.

Selon certaines études, les comportements que l’enfant voit ou entend vont créer des connexions dans son cerveau. Par la suite, il va reproduire les connexions qui ont été le plus fréquemment utilisées. Ainsi, il aura tendance à reproduire à l’identique la manière qu’avaient ses parents de gérer les disputes.

Éviter les disputes devant l’enfant

Pour son bien-être, il est donc préférable de limiter les disputes devant son enfant. Pour cela, il est important pour le couple de bien communiquer toute la journée afin d’éviter d’arriver à un point de non-retour qui annonce une dispute. Le couple doit également déterminer les moments qui sont les plus à risque et durant lesquels les disputes sont les plus fréquentes afin de les gérer au mieux, mais aussi de les éviter si possible en changeant quelques habitudes. Enfin, les deux conjoints peuvent définir un signe qu’ils feront lorsqu’ils sentiront qu’il est préférable de discuter d’un sujet ailleurs que devant l’enfant.

Protéger l’enfant d’une dispute

Seulement, il arrive parfois que les disputes soient inévitables, même si l’enfant se trouve à proximité. Dans ce cas-là, il est tout de même important de pouvoir le protéger de cela. Les parents doivent pouvoir parler calmement, sans pour autant hausser le ton, ce qui pourrait effrayer l’enfant. Ils doivent tenter de trouver des solutions rapidement à leur conflit. Ensuite, ils ne doivent pas nier devant l’enfant qu’ils se sont disputés. Il faut en effet en parler avec lui, puisqu’il a peut-être tout vu ou tout entendu. Il est également important de lui rappeler qu’il n’y est pour rien et que ce n’est absolument pas de sa faute. Si toutefois le sujet du conflit concerne l’enfant, il faut alors pouvoir en parler loin de lui pour ne pas qu’il comprenne qu’il est la cause de la dispute. Il est également important de ne pas le forcer à prendre partie : les histoires du couple ne regardent que le couple et certainement pas l’enfant, qui ne doit pas être mêlé à cela. Les parents doivent pouvoir prendre leurs responsabilités et ne doivent donc pas se trouver d’excuses, comme la fatigue ou le stress au travail. Enfin, il est important que la réconciliation se fasse devant l’enfant pour qu’il comprenne que la dispute est terminée. Il comprendra grâce à cela qu’une dispute n’est pas nécessairement synonyme de séparation.

Les disputes peuvent-elles être bénéfiques pour l’enfant ?

Si la dispute prend la forme d’une discussion calme et respectueuse entre les deux membres du couple, l’enfant peut alors apprendre grâce à cela à gérer ses conflits plus tard. Il fera tout de même face à de l’incompréhension et de la crainte, mais prendra exemple sur ce comportement pour parvenir à résoudre ses propres problèmes plus tard.

Sources : MagicMaman, Naître et Grandir

Articles liés :

Séparation : faut-il l’éviter pour les enfants ?

10 conseils pour une vie de couple épanouie après l’arrivée d’un enfant

5 choses à faire pour rendre son couple plus fort