Fertilité de la femme : comment évolue-t-elle selon l’âge ?

Crédits : iStock

Vous devez le savoir : en termes de fertilité, l’homme et la femme ne sont absolument pas égaux. En effet, en théorie, l’homme est capable d’avoir des enfants toute sa vie malgré la vieillesse, même s’il faut bien reconnaître que les chances de conception baissent tout de même, car la qualité du sperme n’est plus la même. Cependant, pour les femmes, les règles de la nature sont bien plus rigides, puisque plus les années passent, plus les chances d’avoir un enfant s’amenuisent. L’horloge biologique est donc bien souvent difficile à supporter pour les femmes qui ont sans cesse la sensation d’être prises par le temps, et qui ont donc une véritable pression pour avoir des enfants le plus rapidement possible…

Entre 20 et 30 ans : la période idéale

Entre 20 et 24 ans, les femmes atteignent leur pic de fertilité, et ont donc très peu de chance de ne pas parvenir à avoir un enfant rapidement. Cependant, il faut aussi bien avoir conscience que même durant cette période féconde, une conception peut prendre plusieurs mois (en moyenne environ 6 mois pour un jeune couple qui ne présente aucun problème de fertilité).

Une fertilité qui baisse au fil des années

Malheureusement, plus le temps va passer et plus vos chances d’avoir un bébé rapidement vont diminuer. En effet, dès vos 30 ans, votre fertilité sera déjà en berne, et baissera de 25 % entre 35 et 39 ans. En effet, la probabilité d’avoir une grossesse conduisant à une naissance est de 66% à 35 ans, 50% pour les femmes de 38 ans et 44% pour celles âgées de 40 ans.

couple sexe amour
Crédits : iStock

Une fertilité qui ne correspond plus aux modes de vie d’aujourd’hui

S’il y a encore quelques dizaines d’années, les femmes avaient leur premier enfant relativement tôt (généralement dès la vingtaine), les normes ont considérablement changé depuis. En effet, les femmes font aujourd’hui des études, parfois très longues, et souhaitent pour beaucoup se consacrer à leur vie professionnelle. Les enfants ne sont donc plus du tout une priorité pour une grande majorité d’entre elles dans la première partie de la vingtaine. Ainsi, en 2015, les femmes avaient leur premier enfant à l’âge de 28,5 ans, soit quatre ans plus tard qu’en 1974.

Malheureusement, l’horloge biologique féminine n’a quant à elle absolument pas changé au fil du temps. C’est d’ailleurs en partie pour cela que de plus en plus de couples ont malheureusement recours à une aide médicale pour parvenir à avoir enfin un enfant.

Sources : MagicMaman, Ined, Baby Center

Articles liés :

Parcours PMA : comment maintenir une vie sexuelle épanouie ?

Envie de bébé : quand faut-il commencer à s’inquiéter lorsque bébé ne vient pas ?

Tests de grossesse faits maison : sont-ils réellement efficaces ?