in ,

Insomnie : 64 % des femmes en souffriraient durant la grossesse

Crédits : iStock
Insomnie : 64 % des femmes en souffriraient durant la grossesse
Notez cet article

C’est bien connu, la grossesse est faite de nombreux désagréments. Et même si certaines femmes sont plus gâtées que d’autres, il semblerait que l’insomnie durant la grossesse soit très répandue. En effet, une récente étude vient de révéler que 64 % des femmes enceintes souffriraient de ce trouble.

Des insomnies encore plus fréquentes au troisième trimestre

C’est une étude de l’Université de Grenade et de celle de Jaen en Espagne qui révèle ces résultats étonnants concernant le sommeil des femmes enceintes. Visiblement, les femmes enceintes seraient très nombreuses à souffrir de problèmes d’insomnie qui s’accentueraient au fil de la grossesse. Les recherches ont été menées sur 486 femmes enceintes en bonne santé, de la 14e semaine de grossesse à leur accouchement, et visaient à mesurer le nombre de réveils nocturnes et leur durée, mais aussi le temps d’endormissement. Toutes ces données ont donc permis de visualiser la qualité du sommeil de chacune de ces femmes. Et les résultats sont relativement parlants, puisque durant le premier trimestre de grossesse, 44% des femmes souffrent d’insomnie. Elles sont 46 % dans le même cas durant le deuxième trimestre, et enfin 64 % au dernier trimestre. Des chiffres qui ne laissent donc aucun doute quant à la mauvaise qualité du sommeil d’une grande partie des femmes enceintes.

Des insomnies qui peuvent être risquées

Un sommeil de mauvaise qualité n’est pas sans conséquence sur la grossesse, mais aussi sur l’état de santé du fœtus. En effet, cela peut être par la suite la cause d’hypertension, de pré-éclampsie, de diabète gestationnel, d’accouchement prématuré ou encore de risque de césarienne. Cela n’affecte donc pas seulement le mode de vie de la future-maman, et peut donc avoir des conséquences bien plus problématiques.

Ces insomnies peuvent provenir de la grossesse elle-même (difficultés à respirer à cause du poids, remontées acides, mal de dos, mal aux jambes, douleurs articulaires ou encore crampes musculaires), mais aussi être le résultat de facteurs extérieurs : problèmes d’insomnie avant la grossesse, surpoids ou grossesses antérieures. Quoi qu’il en soit, les problèmes d’insomnie doivent être pris au sérieux afin d’assurer la bonne santé de la future-maman et de celle de son bébé.

Sources : Top Santé, Parents, Pourquoi Docteur

Articles liés :

Sautes d’humeur chez la femme enceinte : la faute aux hormones ?

Avoir un enfant après 30 ans prolongerait la durée de vie

Pendant la grossesse, votre corps n’est pas le seul à changer, votre cerveau aussi