Les hommes seraient davantage attirés par des femmes qui ressemblent à leur mère

Crédits : iStock

Les relations entre les belles-mères et leurs belles-filles ont toujours fait l’objet de récits généralement très animés. Dans l’imaginaire commun, il est impossible pour ces deux personnes de bien s’entendre pour la simple et bonne raison qu’elles se disputent une seule et même personne. Une vision des choses qui est bien évidemment très réductrice pour ces femmes, car la réalité est généralement bien plus complexe que cela. De plus, les belles-filles et les belles-mères pourraient bien avoir de nombreux points communs. D’ailleurs, les hommes auraient généralement tendance à être attirés vers des femmes qui ressemblent à leur mère.

Belles-mères et belles-filles ne sont pas si différentes

D’après une étude menée par le site de rencontre australien eHarmony, les hommes recherchent majoritairement chez une femme des traits qui leur rappellent ceux de leur principale figure d’attachement féminine : leur propre mère. Un constat plutôt amusant lorsqu’on sait les nombreuses légendes qui entourent le mythe de la relation belle-mère – belle-fille. Pour parvenir à ces résultats, le site a proposé un test à 53 hommes hétérosexuels au total afin d’évaluer leur psychologie, celle de leur mère et celle de leur conjointe. De nombreux points communs ont ainsi été observés entre les mères et les conjointes, et notamment des qualités que les hommes semblaient apprécier, comme la tolérance, l’opinion sur la fidélité ou encore l’empathie.

Ces résultats ne sont en vérité pas vraiment surprenants, car la mère est la figure féminine la plus importante durant les premières années de vie d’un individu, qu’il soit homme ou femme. Pour les hommes hétérosexuels, la mère peut donc devenir le modèle d’un certain « idéal » qu’eux-mêmes recherchent pour mener leur vie d’adulte.

Des traits de personnalité similaires, mais pas seulement

Visiblement, la personnalité n’est pas le seul point sur lequel les belles-mères et les belles-filles peuvent se ressembler. Une autre étude conduite par Tamas Bereczkei de l’Université de Pecs (Hongrie) affirme que les parents jouent un rôle déterminant dans le choix de sa moitié sur le plan physique. Les chercheurs ont effectivement constaté que les conjointes et les belles-mères avaient de nombreux points communs : la même épaisseur de lèvres, largeur de bouche ou encore taille de la mâchoire.

Un constat surprenant qui montrerait en vérité une volonté inconsciente de favoriser l’évolution. L’humain a effectivement tendance à se tourner vers des traits qui lui sont familiers afin d’augmenter le degré de partage des gènes avec sa descendance. Sans le savoir, nous choisissons donc des personnes avec qui nous partageons notre vie pour assurer une meilleure sauvegarde de nos gènes.

Articles liés :

Belle-famille envahissante : comment réagir ?

Les relations entre belles-sœurs : pas si évidentes que cela !

Nom de famille : donner celui de père ? De la mère ? Les deux ?