L’utilisation de la cup augmente-t-elle les chances de tomber enceinte ?

Crédits : iStock

De plus en plus de femmes se tournent aujourd’hui vers l’utilisation de la cup. Ce petit morceau de silicone vient en effet remplacer pour beaucoup les traditionnels tampons et serviettes hygiéniques. À la suite de nombreuses études inquiétantes qui révélaient la présence de substances douteuses dans ces produits, plusieurs femmes ont fait le choix de ne plus les utiliser. La cup semblerait donc être la solution idéale et surtout durable. Elle est en effet réutilisable et ainsi plus écologique. Cela dit, certaines lui donnent un autre avantage : l’utilisation de la cup permettrait de tomber enceinte plus rapidement. 

Comment la cup pourrait-elle permettre la grossesse ?

Ce n’est pas vraiment le fait d’utiliser la cup durant les règles qui favoriserait la grossesse, mais plutôt de l’utiliser au cours des rapports. En effet, pour aboutir à une grossesse, le spermatozoïde doit parvenir à féconder l’ovule. Pour cela, il parcourt instinctivement tout un chemin qui est pourtant très difficile et semé d’embûches. Pour lui faciliter la tâche, la cup peut s’avérer donc très utile. Elle peut ainsi s’utiliser de deux façons différentes :

  • Après l’éjaculation, la cup peut être placée dans le vagin afin d’éviter au sperme de « s’échapper »
  • L’homme se retire et « dépose » sa semence dans la cup que la femme insère ensuite dans son vagin

Ces deux techniques ne sont bien évidemment pas des solutions pour venir à bout de l’infertilité. En effet, si vous constatez qu’après plusieurs mois, voire années, vous ne parvenez pas à tomber enceinte, vous devez alors consulter un médecin spécialisé.

L’alerte des médecins

Il est important de rappeler qu’aucune étude scientifique n’a été menée pour le moment à propos de ces pratiques. Il est donc parfaitement impossible de prouver son efficacité. Les médecins sont quant à eux relativement sceptiques au sujet de l’utilisation de la cup pour tomber enceinte.

En effet, les spermatozoïdes doivent s’introduire dans le col utérin pour se diriger progressivement vers les trompes. S’ils sont dans le vagin, ils n’ont alors pas suffisamment de mobilité pour y parvenir. Généralement, au moment de l’éjaculation, les spermatozoïdes les plus vigoureux y parviennent eux-mêmes et n’ont absolument pas besoin d’aide pour cela.

On retrouve également la croyance que les spermatozoïdes survivent cinq jours dans l’organisme féminin. Cela est vrai uniquement si les spermatozoïdes sont déjà présents dans les trompes de Fallope. Lorsqu’ils sont dans le vagin, ils ne peuvent survivre que six heures.

Le fait de garder le sperme dans une cup augmente aussi les risques d’infection. Les bactéries vont en effet proliférer bien plus rapidement ce qui peut conduire à une vaginite bactérienne. La cup peut donc être un véritable danger lorsqu’elle est utilisée de la sorte.

Vous devez donc avant tout faire confiance à vos corps et à Dame Nature pour parvenir à une grossesse. Si cependant vous constatez que le temps devient long, n’hésitez pas à consulter un médecin afin de vous assurer qu’il n’y a pas de problème d’un côté comme de l’autre.

Sources : Femme Actuelle, MagicMaman

Articles liés :

Envie de bébé : les 4 examens médicaux à passer avant de vous lancer

Yoga hormonal : une solution contre l’infertilité ?

Contraception : quand faut-il l’arrêter pour tomber enceinte ?