in

Maternage proximal : tout savoir sur cette pratique qui divise

Crédits : iStock

Portage, cododo ou encore allaitement tardif, voici autant d’éléments qui peuvent composer la pratique du maternage proximal. Comme son nom l’indique, le maternage proximal met en avant la notion de proximité entre le parent (le plus souvent il s’agit de la maman) et son bébé. Si cette pratique est de plus en plus en vogue auprès des jeunes parents, elle n’en est pas moins très discutée par d’autres, qui ne sont pas vraiment d’accord avec ce mode de fonctionnement.

Les pratiques du maternage proximal

Le cododo

Si en France, le cododo n’est pas vraiment dans les normes, il l’est pourtant dans de nombreux pays d’Afrique, ou encore en Chine. Il consiste tout simplement à partager le lit conjugal avec le bébé afin qu’il puisse sentir la présence de ses parents. Il s’agit d’une façon rassurante pour lui de prendre conscience qu’il n’est plus une prolongation du corps de sa maman, mais qu’il a bien son propre corps. C’est aussi un moyen pratique pour les mamans allaitantes de nourrir leur bébé la nuit sans trop de difficulté. Le cododo est pourtant montré du doigt par certains médecins qui s’inquiètent notamment des risques d’étouffement du bébé, qui pourrait se faire écraser par ses parents la nuit.

L’allaitement tardif

Le lait maternel est l’aliment idéal pour la croissance du bébé, mais aussi pour lui donner tous les anticorps nécessaires pour faire face aux vilains microbes. Si l’OMS recommande un allaitement exclusif durant au moins les six premiers mois de vie de bébé, il est tout à fait possible de le poursuivre en complément de la diversification alimentaire. Seulement, il n’y a pas vraiment de date limite à laquelle il faut arrêter d’allaiter. Vous devez donc vous écouter et écouter les besoins de votre enfant, et donc pratiquer l’allaitement tardif pour arrêter lorsque vous vous sentez tous les deux prêts.

Le portage

Le portage est également une pratique commune dans certains pays, alors qu’il n’est pas encore très répandu en France. Pourtant, il présente de nombreux avantages, et ce, dès les premiers jours de vie de votre bébé. Il va en effet permettre de rassurer l’enfant, qui ressent la chaleur corporelle de son père ou de sa mère tout en étant dans une position physiologique qui correspond à son développement naturel. Pour cela, vous devez encore choisir le porte-bébé ou l’écharpe de portage qui correspond vraiment à la physiologie de votre bébé.

Il y a bien évidemment d’autres pratiques qui peuvent s’apparenter au maternage proximal, même si ce terme reste encore un peu flou. Cependant, tout ce qui correspond à une proximité physique avec le bébé, au respect de son développement et de ses besoins peut correspondre à du maternage proximal.

cododo bébé dormir lit maternage proximal
Crédits : iStock

Une pratique à risque ?

Bien évidemment, et comme toutes les méthodes utilisées pour les bébés, le maternage proximal a ses détracteurs. Le premier argument contre cette pratique est le fait de trop couver le bébé, qui prendrait alors de mauvaises habitudes. Seulement, le fait de répondre simplement à ses besoins ne donne absolument pas de mauvaises habitudes, mais va au contraire permettre à votre enfant de gagner en confiance en lui. Au fil des années, il faut tout de même laisser à votre enfant une certaine liberté qui va lui permettre de s’ouvrir aussi aux autres et de devenir à terme indépendant.

Un risque pour le couple ?

Bien évidemment, et comme pour toutes les méthodes d’éducation, il faut que la décision de pratiquer le maternage proximal soit prise en accord avec le papa. Si certaines méthodes sont aussi bien praticables par le père que par la mère, il faut bien reconnaître que le maternage proximal concerne surtout la maman. Le papa peut donc se sentir un peu à l’écart dans cette relation fusionnelle. C’est donc pour cela qu’il doit être d’accord avec. Le dialogue doit donc être ouvert pour la mise en place de ces méthodes, mais aussi à tout moment du développent de l’enfant afin d’ajuster certaines pratiques qui pourraient poser problème à l’un ou à l’autre. Quoi qu’il en soit, il n’existe pas seulement une seule façon de pratiquer le maternage, puisque comme pour toutes les autres méthodes d’éducation, elle doit s’adapter à la vie de couple et de famille de chacun.

Sources : MagicMaman, Parents, Famille Epanouie

Articles liés :

Comment faire lorsque bébé veut toujours les bras ?

9 idées astucieuses pour que votre intérieur soit plus sécurisé pour vos enfants

Motricité libre : 4 raisons de l’adopter

Maternage proximal : tout savoir sur cette pratique qui divise
noté 5 - 1 vote