Ovulation : pourquoi est-elle parfois douloureuse ?

Crédits : iStock

Si ce sont généralement les règles qui sont considérées comme douloureuses, l’ovulation peut également l’être chez certaines femmes. Si toutes les femmes ne sont pas concernées, certaines peuvent ressentir quelques tensions au niveau du bas ventre, et particulièrement d’un côté, celui où a lieu l’ovulation.

Qu’est-ce que l’ovulation ?

L’ovulation correspond au moment où l’un des ovaires va expulser un ovocyte dans le but d’une fécondation. Pour un cycle régulier et traditionnel, cette ovulation intervient au 14e jour du cycle. Seulement, toutes les femmes n’ont pas des cycles réguliers ou de la même duré. Quoi qu’il en soit, l’ovulation a lieu aux alentours du 14e jour après les règles, et ce pour toutes les femmes.

Pour une grande majorité de personnes, l’ovulation passe généralement inaperçue, puisqu’elle n’entraîne aucun inconfort particulier, à la différence des règles qui interviennent quelques jours plus tôt. Seulement, en ayant une parfaite connaissance de son corps, ou encore une certaine sensibilité, il est possible de sentir ce petit événement, et même d’en souffrir.

douleurs maux ventre règles
Crédits : iStock

Pourquoi l’ovulation peut-elle être douloureuse ?

Au moment de l’ovulation, le liquide folliculaire ovarien va augmenter afin d’entraîner une rupture du follicule pour permettre l’expulsion de l’ovocyte. Tout au long de ce travail, l’ovaire va grossir et donc entraîner une véritable tension au niveau du bas ventre. Mais cette douleur peut également s’expliquer par la rupture d’un petit vaisseau sanguin à chaque ovulation, ce qui peut entraîner une petite douleur, mais aussi quelques saignements.

Pour d’autres femmes, cette douleur est le signe d’un syndrome prémenstruel, qui est un ensemble de signes, aussi bien physiques que psychologiques, qui débutent un peu avant le début du cycle jusqu’à l’arrivée des règles.

Les douleurs liées à l’ovulation ne sont généralement pas très fortes, et peuvent donc être gérées naturellement. Si vous constatez cependant qu’elles deviennent un peu handicapantes, n’hésitez pas à prendre un antalgique pour calmer la douleur, qui va de toute façon se calmer dans les heures qui suivent l’ovulation. Si ces douleurs sont vraiment aiguës et ingérables, vous devez alors consulter rapidement un gynécologue afin de vous assurer qu’il n’y a pas un autre problème qui pourrait être plus grave.

Sentir ce phénomène peut être une véritable satisfaction pour certaines femmes, qui réalisent alors qu’elles sont capables de ressentir le moindre mouvement de leur corps. Pour tenter de capter ce moment particulier, vous pouvez, durant plusieurs mois, noter vos cycles afin de tenter de calculer cette période. Vous serez donc plus à l’écoute de votre corps à ce moment précis, et pourrez peut-être le ressentir.

Sources : MagicMaman, Passeport Santé

Articles liés :

Ovulation : 6 signes qui peuvent l’annoncer

Test d’ovulation : tout ce qu’il faut savoir

Conception : les 4 aliments qui vont booster votre fertilité