Patch contraceptif : tout savoir sur cette contraception

Crédits : iStock

La contraception peut être un véritable casse-tête pour certains couples qui ne savent absolument pas quoi choisir. Si la pilule contraceptive a longtemps été la seule solution utilisée par une grande majorité de femmes (en dehors du préservatif masculin), il existe aujourd’hui bien plus de solutions qui peuvent convenir à différents types de femmes. On retrouve notamment le patch contraceptif qui est très simple d’utilisation et qui peut donc en convaincre certaines.

Qu’est-ce que le patch contraceptif ?

Le patch contraceptif se présente sous la forme d’un petit rectangle qui se colle directement sur la peau. Il est possible de l’appliquer sur différentes zones du corps : dans le bas du dos, sur les épaules ou sur le ventre. Cependant, il est extrêmement important de ne surtout jamais l’appliquer près d’un sein.

Il diffuse deux hormones directement dans le sang à travers la peau : l’estradiol et le progestatif. Il est renouvelable chaque semaine, et ce durant trois semaines. La quatrième est celle des règles, il ne faut donc pas en mettre un à ce moment-là. Des saignements vont alors apparaître, même s’il s’agit de « règles artificielles » à cause des hormones diffusées dans le corps durant le cycle. En cas d’oubli, il est possible d’être protégée durant 48 heures, il faut donc en mettre un nouveau dans ces délais afin de ne pas prendre de risque.

Quelle efficacité ?

Comme toutes les contraceptions, il n’y a pas de risque 0. Il est donc nécessaire de mettre toutes les chances de son côté en utilisant sa contraception de la bonne façon. En ce qui concerne le patch, l’efficacité théorique (lorsqu’il est parfaitement utilisé et sans interaction avec d’autres médicaments) est de 99,7 %. Bien évidemment, dans la pratique, les chiffres sont différents : il est alors fiable dans 91 % des cas.

Quels sont ses avantages ?

Le principal avantage du patch contraceptif est le fait qu’il est efficace durant une semaine. Une bonne alternative pour les femmes qui n’ont pas envie de penser quotidiennement à leur contraception. Il est également très simple d’utilisation, car il suffit de bien le positionner pour qu’il fonctionne.

Quels sont les inconvénients ?

Comme le patch contraceptif dégage des hormones similaires à ceux de la pilule contraceptive, les principaux inconvénients sont donc très similaires : nausées, prise de poids, saignements, seins douloureux ou migraines.

Le patch contraceptif peut être un peu voyant, même s’il est généralement caché par les vêtements. Il est cependant visible lorsque la femme est en maillot de bain.

Il faut également rester très attentif, car le patch contraceptif peut parfois se décoller sans même que la femme qui le porte ne le remarque.

Malheureusement, il n’est pas remboursé par l’Assurance maladie. Pour une boîte de 3 patchs (pour un cycle entier), il faut compter environ 15 euros.