in

Péridurale et tatouage : incompatibles ?

Crédits : iStock
Péridurale et tatouage : incompatibles ?
Notez cet article

De nombreuses légendes existent à propos de la péridurale et des tatouages dans le dos. Selon elles, il serait impossible d’appliquer une péridurale sur une femme qui aurait un tatouage dans le bas du dos, et de nombreux anesthésistes le refuseraient. Mais qu’en est-il réellement ?

Très peu de risques en vérité

Si le bruit court que de nombreux anesthésistes refuseraient d’appliquer la péridurale sur des femmes ayant des tatouages dans le bas du dos, c’est qu’il y a en effet une explication à cela. En faisant une péridurale, l’anesthésiste doit introduire dans le dos de la patiente une aiguille afin d’endormir les zones entre l’utérus et le périnée. Seulement, au moment de piquer, si un tatouage est présent dans cette zone du dos, il se peut que de fines particules d’encre pénètrent dans le liquide céphalo-rachidien. En théorie, ces particules pourraient causer des infections et des complications neurologiques, comme une méningite.

Seulement, pour le moment, seul un cas de ce genre a été recensé. De plus, l’infection était mineure (tension et brûlure au niveau du point de ponction) et le lien avec le tatouage de la femme n’a jamais été prouvé. Seulement, pour éviter de prendre le moindre risque, certains anesthésistes préfèrent ne pas tenter le coup et refusent donc d’appliquer la péridurale.

Quelques précautions

Lorsqu’il s’agit d’un petit tatouage, il est toujours possible de le contourner et de piquer un peu plus loin pour éviter de le toucher. Si jamais toute la zone lombaire est recouverte par un tatouage, il est alors envisageable d’inciser un petit morceau de peau à l’aide d’un bistouri afin de pouvoir ensuite procéder à une péridurale traditionnelle, en introduisant l’aiguille directement dans le derme.

Quoi qu’il en soit, vous devez tout de même prévenir votre anesthésiste au préalable de la présence d’un tatouage au bas du dos afin qu’il le stipule dans votre dossier pour qu’il n’y ait aucune mauvaise surprise le jour J. Il y aura toujours une solution pour pouvoir tout de même bénéficier d’une anesthésie.

Sources : Santé Magazine, MagicMaman, Allo Docteurs

Articles liés :

Accouchement sans péridurale : comment bien se préparer ?

Accouchement : faut-il opter pour la péridurale ?

Grossesse : 8 choses qu’il faut savoir sur la péridurale