in

Prénoms 2019 : les 20 tendances pour les garçons

Crédits : Pexels/Andreas Wohlfahrt

Chaque année, l’Officiel des prénoms publie un classement des prénoms qui seront les plus attribués pour l’année à venir. Ces prévisions se basent sur les données de l’INSEE qui regroupent tous les prénoms qui ont été donnés l’année précédente et ont pour but d’être une véritable source d’inspiration pour les futurs parents de 2019. Visiblement, comme l’an dernier, les prénoms classiques ont toujours autant de succès auprès des jeunes parents. 

Le top 20 pour les garçons

  • Gabriel : ce joli prénom est un véritable classique et vient de l’hébreu « gabur et el » qui signifie « force de Dieu ». Un prénom chargé de sens donc, qui est aujourd’hui relativement répandu tant il est apprécié. On le fête le 29 septembre.
  • Louis : prénom royal par excellence, Louis vient du germain « hold et wig » qui signifie « louange, renommée et combat ». Très populaire au début du XIVe siècle, il connaît une petite baisse de popularité à la fin de celui-ci pour devenir plus prisé que jamais dès le début des années 2000. On le fête le 25 août.
  • Raphaël : une place en moins par rapport à l’année dernière pour ce prénom aussi beau que classique. D’origine hébraïque, il est constitué des termes hébreux rapha qui veut dire « guérir » et El qui signifie « Dieu ». On peut donc le traduire par « Dieu guérit ». On le fête le 29 septembre.
  • Léo : depuis le début des années 90, Léo est un prénom qui plaît beaucoup aux Français. Il conserve sa quatrième place dans ce classement par rapport à l’an dernier. D’origine latine, il signifie « lion » et symbolise donc la force et le courage. On le fête le 10 novembre.
  • Adam : ce joli prénom biblique ne cesse de séduire depuis le début des années 2000. Il est d’origine hébraïque et babylonienne. Dans le premier cas, il signifie « fait en terre rouge », et dans le deuxième par « homme » ou « humanité ». On le fête le 17 juin.
  • Jules : cet ancien prénom semble avoir autant charmé les parents du début du XXe siècle que ceux des années 2000, et est aujourd’hui très répandu. Il vient du latin « Julius » qui est le nom d’une illustre famille romaine. On le fête le 12 avril.
  • Lucas : très populaire depuis une vingtaine d’années, Lucas a tout de même perdu quelques places dans ce classement par rapport à l’an dernier. Il s’agit d’un dérivé du prénom Luc, et vient du latin « lux » qui signifie « lumière ». On le fête le 18 octobre.
  • Maël : ce très ancien prénom breton n’est pourtant populaire en France que depuis une vingtaine d’années. Il tire son origine du mot celtique « mael » qui veut dire « le maître », « le chef », ou « le prince ». On le fête le 13 mai.
  • Hugo : déjà présent dans le classement des prénoms de 2018, Hugo vient du germain « hug » qui signifie « intelligent ». Il s’agit d’ailleurs d’un dérivé du prénom Hugues. On le fête le 1er avril.
  • Liam : plus répandu pour des garçons, le prénom Liam est aussi parfois attribué à des filles. Il s’agit d’un diminutif irlandais du prénom William, qui est lui-même un dérivé de Guillaume. Ce dernier vient du germain « wil » et « helm », qui signifient « volonté » et « casque ». On le fête le 10 janvier.
bébé main dormir parent
Crédits : iStock
  • Arthur : prénom royal par excellence, Arthur vient du celtique « arzh » qui signifie « ours ». Il est aujourd’hui relativement répandu et proviendrait de trois cultures différentes : scandinave, bretonne et irlandaise. On le fête le 15 novembre.
  • Ethan : c’est aux alentours de 1992 que le prénom Ethan fait son entrée en France, et il ne cesse de charmer depuis. Il est issu de l’hébreu Etân qui signifie « fort », « robuste » ou « impétueux ». On le fête le 7 mars.
  • Nathan : d’origine hébraïque, Nathan peut se traduire par « netha » qui signifie « le don de Dieu ». Il est très populaire dans l’Hexagone depuis le début des années 2000 et il ne fait aucun doute qu’il séduira encore de nombreux parents. On le fête le 24 août.
  • Paul : très répandu depuis plusieurs années, Paul semble connaître un regain d’intérêt depuis une dizaine d’années auprès des jeunes parents. Il vient du latin « paulus » qui signifie « petit » ou « faible ». On le fête le 29 juin.
  • Tom : ce court prénom tire ses origines de l’hébreu Theoma et connaît une forte croissance depuis une dizaine d’années. Il est également un diminutif de Thomas et signifie « jumeau ». On le fête le 28 janvier.
  • Gabin : il fait son apparition en France dans les années 80, mais reste discret pour commencer à se démocratiser au début des années 2000, même s’il reste encore relativement rare. Ce prénom vient de « gabies » qui est une ville du centre de l’Italie. On le fête le 19 février.
  • Sacha : ce prénom, qui est à l’origine masculin, peut cependant très bien être attribué à des petites filles. Il s’agit de la forme russe du prénom Alexandre qui vient du grec « Alexein » et « Andros » qui signifient « protéger » et « homme viril ». On le fête le 22 avril.
  • Noah : ce prénom est répandu dans de nombreuses cultures et devient très tendance en France. Il s’agit de la version arabe de Noé qui signifie « repos ». On le fête le 10 novembre.
  • Nolan : s’il était relativement courant des les pays anglo-saxons depuis plusieurs années, son apparition reste très récente en France. D’origine irlandaise, il s’agit d’un dérivé des prénoms Neil ou Niall qui se traduit par « célèbre ». On le fête le 6 décembre.
  • Aaron : encore peu répandu en France, ce prénom vient de l’hébreu « aharôn » qui peut se traduire par « celui qui vient après ». On le fête le 1er juillet.

Sources : EnfantLe Journal des femmes

Articles liés :

Prénoms 2018 : les tendances pour les filles et les garçons

16 jolis prénoms anciens pour fille et pour garçon

Les 20 plus beaux prénoms bobos

Prénoms 2019 : les 20 tendances pour les garçons
noté 4.3 - 4 votes