Sexe de bébé : 4 méthodes qui permettraient de le choisir

Crédits : iStock

Même si tous les futurs parents s’accordent pour dire que l’essentiel c’est que leur enfant soit en bonne santé à sa naissance, certains ont également des préoccupations plus “futiles”, mais qui peuvent tout de même avoir une certaine importance à leurs yeux, comme le sexe du bébé. En effet, que ce soit parce qu’ils ont toujours rêvé d’avoir une petite fille ou un petit garçon, ou alors parce qu’ils souhaitent à présent avoir un enfant du sexe opposé à celui de l’aîné, ils seraient prêts à tout pour pouvoir choisir le sexe de ce futur bébé. Mais est-ce vraiment possible ?

1) La méthode Shettles

Il s’agit certainement de la méthode la plus connue pour choisir le sexe du bébé. Elle consiste simplement à surveiller de près les cycles de la future maman, qui pourraient jouer sur le sexe de l’enfant. En effet, plusieurs études ont démontré que les spermatozoïdes « mâles » sont plus rapides que les « femelles ». Ces derniers auraient quant à eux une durée de vie plus longue que les précédents. Ainsi, si vous décidez de faire quelques câlins au plus proche moment de l’ovulation, vous risquez d’avoir un garçon, alors que si cela arrive deux ou trous jours avant ou après, vous avez toutes les chances d’avoir une fille.

2) Les positions au lit

Même si aucune étude scientifique n’est venue prouver le fait que certaines positions au lit permettraient d’avoir un garçon plutôt qu’une fille ou inversement, il semblerait que les positions où la femme est à quatre pattes ou debout permettraient d’avoir un garçon. À l’inverse, les positions plus traditionnelles comme le missionnaire où la femme est simplement allongée seraient plus avantageuses pour avoir une fille.

3) Le pH de la glaire cervicale

Cette méthode, qui aurait déjà fait ses preuves pour de nombreux couples, reste tout de même très contraignante. Elle demande en effet de surveiller de près l’acidité de la glaire cervicale au moment des rapports, et donc de la transformer grâce à l’alimentation. En effet, lorsque celle-ci est plus acide (grâce à une alimentation riche en calcium et en magnésium et pauvre en sel), vous avez plus de chances d’avoir une fille. À l’inverse, en privilégiant une alimentation riche en sodium et en potassium, vous aurez plus de chances d’avoir un garçon.

4) La température des testicules

Selon la légende, la température à laquelle sont maintenus les testicules aurait un impact sur le sexe du bébé. Ainsi, un homme qui porte régulièrement des caleçons aurait plus de chances d’avoir une fille, alors qu’un autre qui porte des slips serait plus à même d’avoir un garçon.

Sources : MagicMaman, Top Santé

Articles liés :

Désir d’enfant : 5 traditions des pays du monde pour y parvenir

Conception : voici l’heure et la saison idéales pour avoir un bébé

Conception : les 4 aliments qui vont booster votre fertilité