Stérilet : est-il possible de le poser après l’accouchement ?

Crédits : iStock

Pour de nombreuses femmes, la question de la contraception se pose tout de suite après l’accouchement. En effet, à la suite de la naissance d’un enfant, il est parfaitement naturel de ne pas vouloir en avoir un autre dans les mois qui suivent. Plusieurs femmes font alors le choix de se tourner vers le dispositif intra-utérin (DIU), plus couramment appelé stérilet. Mais est-il vraiment possible de se le faire poser juste après l’accouchement ?

Prendre son mal en patience

Certaines femmes sont tellement sûres d’elles qu’elles aimeraient qu’on leur pose un stérilet juste après l’expulsion du bébé et du placenta. Seulement, il est parfaitement impossible de le faire dans la foulée, notamment parce que l’utérus doit pouvoir reprendre sa forme initiale avant d’y introduire un stérilet. Il faudra donc attendre au moins 4 semaines si l’accouchement a eu lieu par voie basse. Cependant, dans les cas de naissances par césarienne, il faudra être plus patiente et attendre que la cicatrisation soit faite. Cela peut prendre jusqu’à 6 mois. Sa pose peut très bien se faire au cours de la visite postnatale qui a lieu généralement entre la 6e et la 8e semaine qui suit l’accouchement.

Le retour de couches

La contraception est réellement utile lors du retour de couches. Il s’agit du retour des cycles normaux, et donc des règles, à la suite de l’accouchement. Cela dit, toutes les femmes ne le vivent pas au même moment. Si en règle générale, le retour de couches a lieu 6 à 8 semaines après l’accouchement, cela peut varier si la jeune maman allaite son bébé. Dans les cas d’allaitement exclusif (c’est-à-dire jusqu’au début de la diversification alimentaire, à la demande du bébé et de jour comme de nuit), le retour de couches peut avoir lieu 6 mois après l’accouchement. Lorsque l’enfant commence à se nourrir avec autre chose que le lait de sa mère, elle peut alors vivre son retour de couches. Dans ces conditions, l’allaitement peut ainsi être un très bon moyen de contraception.

Bien évidemment, ce n’est pas la solution la plus sûre pour éviter une grossesse. Le mieux reste donc d’utiliser une contraception plus conventionnelle. L’avantage du stérilet est qu’il est efficace dès le moment de sa pose et ne dépend pas du fait que le bébé soit sevré ou non.

Il séduit également de plus en plus de femmes, car il est possible de choisir s’il contient des hormones ou non. Nombreuses sont celles qui ne souhaitent plus faire appel aux hormones et qui se tournent ainsi vers le stérilet en cuivre. Le DIU est aussi une contraception utile sur le long terme. Il est en effet possible de le garder entre 4 et 10 ans.