Une enquête révèle les fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides

Crédits : National Cancer Institute - Wikipedia

Les parents font généralement tout afin de donner le meilleur à leurs enfants et la nourriture ne fait pas exception à la règle. On constate d’ailleurs un véritable regain d’intérêt pour les produits issus de l’agriculture biologique, ainsi que ceux de petits producteurs locaux. Malheureusement et malgré tous ces efforts, les pesticides sont encore très présents dans notre nourriture. C’est d’ailleurs ce que démontre cette nouvelle enquête qui met à jour les fruits et les légumes qui sont les plus à risque.

Les pesticides de partout

L’ONG Générations Futures a publié le 5 juin 2019 un rapport au sujet des pesticides présents dans les fruits et légumes en France. On apprend ainsi que 71,9 % des fruits et 43,3 % des légumes contiennent des résidus de pesticides. Un constat qui peut être réellement alarmant pour certains, mais ce n’est pas tout : 3 % de ces échantillons contiennent un taux de pesticides supérieur à la limite maximale en résidus (LMR). Bien évidemment, ces chiffres qui peuvent être effrayants ne concernent pas les produits issus de l’agriculture biologique.

Les fruits et légumes les plus concernés

Fort heureusement, tous les produits ne sont pas touchés de la même manière par les pesticides. Parmi les fruits les plus concernés, on retrouve les mirabelles (des pesticides retrouvés dans un fruit sur deux), les clémentines et les mandarines (88,1 % des produits testés contenaient des pesticides). Pour les légumes, ce sont les céleris qui en contiendraient le plus (83 % des légumes testés).

enfants manger légumes assiette repas
Crédits : iStock

Cependant, aussi élevé soit-il, le taux de pesticides de ces fruits et légumes est encore légal. Ce n’est pas le cas pour une grande partie des produits suivants, dans lesquels les LMR sont largement dépassés : la cerise, le pamplemousse, l’ananas, les herbes fraîches, le céleri-rave, la laitue, le céleri-branche et les endives.

Des résultats à prendre avec un peu de recul

Si ces conclusions peuvent sembler très inquiétantes, elles permettent aussi aux parents de savoir quels sont les produits à consommer sans trop prendre de risque : le maïs, le potiron, la pastèque et l’ail n’ont jamais dépassé le seuil réglementaire au moment de ces analyses.

François Veillerrette, directeur de Générations Futures, tient surtout à souligner le fait que cette enquête a pour but principal de permettre aux consommateurs d’agir en toute connaissance de cause : « Bien sûr il faut encourager la consommation de fruits et de légumes. Mais aujourd’hui, les consommateurs veulent bénéficier de leurs bienfaits sans avoir à intégrer en même temps des résidus de pesticides aux propriétés inquiétantes ».

Sources : MagicMaman, RTL

Articles liés :

8 astuces pour parvenir à faire manger des fruits et légumes à vos enfants

Fast-foods : quand faut-il les autoriser pour un enfant ?

Alimentation de bébé : préparer un seul et même repas pour toute la famille