Vacances : oser partir sans les enfants

Crédits : iStock

Avoir des enfants, c’est fantastique, mais il est important de savoir se séparer d’eux parfois. Pour qu’un couple puisse encore jouir de belles années devant lui, il doit apprendre à se consacrer du temps, sans les enfants. Une tâche pas toujours facile, entre la culpabilité et les remarques de l’entourage qui peuvent être cinglantes…

Oser sauter le pas

Il peut souvent être mal vu de partir en vacances sans ses enfants. De nombreux parents ressentent ainsi de la culpabilité, comme un sentiment de les “abandonner“, même s’ils les laissent entre de bonnes mains. Mais ces moments privilégiés sont tout de même nécessaires pour la survie du couple. En effet, bien souvent après l’arrivée des enfants, les parents ont tendance à se consacrer uniquement à ce nouveau rôle et à oublier qu’ils étaient auparavant chacun la moitié d’un couple. Ils se perdent donc rapidement de vue et oublient ce qu’était leur vie avant d’avoir des enfants. Or, c’est le meilleur moyen pour foncer droit dans le mur et mettre en péril sa vie de couple. Les deux membres du couple doivent impérativement pouvoir se consacrer l’un à l’autre et donc se permettre de prendre des vacances sans rougir de laisser leurs enfants sur place. Même si dans un premier temps la séparation peut être compliquée, c’est finalement bien mieux pour les parents comme pour les enfants, qui vivront dans un environnement sain dans lequel les deux parents sont encore complices et aimants l’un envers l’autre.

Prendre quelques précautions

Bien évidemment, un voyage sans les enfants doit être un minimum organisé, ne serait-ce que pour trouver un mode de garde. Pour plus de facilité, il vaut mieux partir en période scolaire, pour profiter des heures d’école et de garderie, ce qui évite de trouver quelqu’un pour les garder des journées entières. Cela permet aussi de se déculpabiliser envers la personne qui acceptera gentiment de garder les enfants. La solution la plus avantageuse pour tous, mais aussi la plus raisonnable, est de faire appel aux grands-parents. Cela leur permet de passer plus de temps avec leurs petits-enfants, chose qu’ils apprécieront certainement, et offre l’avantage aux parents d’être rassurés en sachant leurs enfants entre de bonnes mains. Pour ne pas trop bousculer leurs habitudes, il est préférable que les enfants soient gardés au domicile familial.

Il est aussi important de prévenir les enfants et de leur expliquer ce départ. Ils ne doivent pas être pris par surprise, ni se sentir trahis. Ils doivent également savoir qui va les garder et surtout bien comprendre que leurs parents ne les abandonnent pas, et qu’ils vont revenir.

Ne pas se forcer

Il ne faut pas que les vacances en amoureux soient prises sous la contrainte. En effet, il est parfaitement inutile de prendre des vacances si un ou les deux membres du couple ne souhaitent pas être séparés de leurs enfants et qu’ils appréhendent ce moment. Les vacances doivent être prises parce que le couple en ressent réellement le besoin et parce que ce besoin est plus fort que la peur du manque des enfants. Des vacances durant lesquelles le couple ne fera que parler des enfants en regardant des photos d’eux le tout en pleurant ne seront absolument pas bénéfiques. Les enfants pourront eux-mêmes ressentir cette angoisse et cette peur du manque au moment du départ, ce qui rendra la séparation encore plus difficile pour tout le monde. Il ne faut donc pas se forcer si on n’en ressent pas réellement le besoin et l’envie.

Sources : Le Monde, Maman Vogue, Maman pour la vie

Articles liés :

Couple : ne pas oublier de se consacrer du temps

Belle-famille envahissante : comment réagir ?

Séparation : faut-il l’éviter pour les enfants ?