Vaginisme : quand la pénétration devient impossible

Crédits : iStock

Que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, la vie sexuelle est bien souvent semée d’embûches et peut être compromise par certains troubles d’ordre psychologique ou bien physique. Parmi eux, on retrouve le vaginisme qui se traduit par de vives douleurs au moment de la pénétration, ce qui peut donc totalement mettre en péril un rapport. Ce phénomène, qui est encore très tabou et particulièrement pour les femmes qui en souffrent directement, peut pourtant être pris en charge afin d’en venir à bout.

Qu’est-ce que le vaginisme ?

Le vaginisme est un trouble psychophysiologique aussi complexe que douloureux qui se manifeste par des contractions involontaires des muscles du plancher pelvien au moment de la pénétration. Ainsi, contre la volonté de la femme, le corps va mettre en place un système d’autodéfense qui va empêcher la pénétration. Cette pratique ne se vérifie d’ailleurs pas uniquement lors d’un rapport sexuel, mais aussi en utilisant un tampon, ou encore lorsque le gynécologue tente d’introduire un spéculum dans le vagin pour un examen.

Il existe deux types de vaginisme :

  • Le vaginisme primaire, qui existe depuis le début de la vie sexuelle de la femme, cette dernière n’ayant donc rien connu d’autre que cela.
  • Le vaginisme secondaire, qui intervient après une phase durant laquelle la femme a eu une vie sexuelle tout ce qu’il y a de plus normal.

Forcément, ce trouble peut poser un très gros problème dans une vie de couple, puisque même si la pénétration n’est pas la seule pratique sexuelle possible, il faut bien reconnaître que c’est la plus courante. Fort heureusement pour les femmes concernées, il est possible d’en venir à bout dans 95 % des cas en faisant appel à un professionnel.

couple crise dispute engueulade désaccord
Crédits : iStock

Le vaginisme dans la vie sexuelle

Il est relativement simple de diagnostiquer un vaginisme, puisque cela a un impact direct sur la vie sexuelle de la femme concernée. Ainsi, même si cette dernière éprouve du plaisir au moment des préliminaires et qu’elle souhaite poursuivre le rapport avec une pénétration, son corps le refuse. Cela peut se manifester par les cuisses qui vont brusquement se fermer dans un premier temps. Par la suite, c’est la pénétration qui devient tout simplement impossible pour la simple et bonne raison que les muscles pelviens de la femme l’empêchent totalement. En cas de vaginisme partiel, une pénétration est possible, mais peut être très douloureuse pour la jeune femme.

Le vaginisme en lui-même n’est absolument pas douloureux. Cependant, le fait de forcer et de tenter tout de même une pénétration l’est, et pourrait même empirer la situation.

Les causes du vaginisme

Toutes les femmes ne souffrent pas de vaginisme pour les mêmes raisons, même s’il est possible de distinguer certains points communs qui peuvent l’expliquer. Lorsque le vaginisme est d’ordre psychologique, cela peut être dû à :

  • une éducation très stricte basée sur une diabolisation de la pratique sexuelle
  • des antécédents de violences sexuelles (mutilations, viols…)
  • un trouble de l’identité sexuelle
  • une peur très forte de l’acte sexuel en lui-même
  • un premier rapport sexuel très traumatisant

Cependant, cela peut aussi être le résultat d’un trouble physique :

  • un accouchement douloureux
  • une mauvaise lubrification
  • une anomalie au niveau des muscles pelviens
  • une infection vaginale
  • une dyspareunie qui n’a pas été traitée

Toutes les femmes ne parviennent pas nécessairement à trouver l’origine de leur vaginisme, mais cela ne signifie pas pour autant qu’elles ne parviendront pas à le soigner.

Comment soigner le vaginisme ?

Dès que des soupçons de vaginisme apparaissent, il ne faut pas tarder et consulter le plus rapidement possible un gynécologue ou un sexologue afin de poser un diagnostic sur ce mal. Si physiquement, le vaginisme ne pose pas vraiment de problème, il peut pourtant mettre en péril une relation amoureuse. La prise en charge du vaginisme peut se faire à travers une thérapie pour comprendre d’où vient ce trouble, mais aussi d’exercices de relaxation afin de rééduquer le corps pour qu’il ne se contracte plus de cette façon.

Sources : MagicMaman, Santé Magazine, Le Figaro Santé

Articles liés :

Sexe : 5 allergies qui peuvent gâcher la vie

Femme fontaine : tout savoir sur ce phénomène qui fait beaucoup parler

Sodomie : y a-t-il des risques pour la santé ?

Vaginisme : quand la pénétration devient impossible
noté 5 - 1 vote[s]