in ,

8 conseils pour que la prise de médicament ne soit plus un calvaire avec votre tout petit

8 conseils pour que la prise de médicament ne soit plus un calvaire avec votre tout petit
Notez cet article

La prise des médicaments n’est pas toujours facile pour un petit qui est rebuté par l’aspect ou le goût de celui-ci. Un enfant peut aussi avoir du mal à comprendre l’importance de prendre le médicament. Parfois la communication et la patience suffiront. Utiliser des mots et un vocabulaire adapté permettront de lui faire comprendre l’importance de prendre le médicament. Du reste, il y a quelques astuces que vous pouvez mettre en place pour que la prise du médicament se passe mieux et soit moins compliquée.

1) Ce qu’il vaut mieux d’éviter de faire

Naitreetgrandir
Naitreetgrandir
  • Ne le punissez pas, cela ne servira à rien et il ne comprendra pas mieux.
  • Ne soyez pas pressé. Il est préférable qu’il soit en confiance et que vous passiez du temps avec lui en le distrayant pour que ce soit plus facile pour tout le monde. Soyez réconfortant et patient.
  • Ne mentez pas en disant que c’est un bonbon. Déjà, ce n’est pas bien de mentir et si le goût est étrange il se méfiera à l’avenir. Et en plus, on ne veut pas qu’il ait envie d’en reprendre au risque d’une intoxication. Dans tous les cas, cachez bien les cachets.
  • Ne faites pas le mélange en avance (sinon il sera moins efficace) et discutez-en avec le pharmacien. Certains aliments ne se mélangent pas bien avec des médicaments.
  • N’arrêtez pas le traitement juste parce qu’il va mieux. Respectez les recommandation du médecin. Les antibiotiques doivent être terminés pour ne pas avoir de rechutes ou complications !

2) Veillez à ce qu’il soit dans de bonnes dispositions

Tired-crying-cranky-child

Un enfant qui est reposé et qui a mangé sera plus compréhensif. Alors que s’il est fatigué et qu’il a faim, il n’aura aucune patience et sera moins à l’écoute.

3) Soufflez sur le visage du nourrisson pour déclencher le réflexe de déglutition. Cela le poussera à avaler.

vent-lips

4) Utilisez une seringue pour un médicament liquide.

landscape-1450186373-g-oral-syringe-56443700

Dirigez la seringue vers l’intérieur de sa joue pour ne pas risquer d’étouffement.

5) Faites des mélanges avec des aliments.

honey-bear

Vous pouvez utiliser de la compote, de la confiture ou du jus de fruit congelé par exemple. Les aliments pâteux (beurre d’arachide ou chocolat à tartiner) tapisseront les parois de la bouche et permettront d’atténuer le goût du médicament. S’il a plus de 1 an, le miel ou le sirop d’érable ou de maïs sont aussi de bonnes options. S’il y a une réaction inattendue, notez l’aliment en question et demandez conseil à votre médecin.

6) Voyez avec le pharmacien s’il ne peut pas ajouter une saveur agréable au médicament ou suggérer des traitements à croquer ou des suppositoires.

capture 2016-08-31 à 17.09.05

7) Refroidissez le médicament avant de le donner pour engourdir ses papilles.

GettyImage
GettyImage

Vous pouvez aussi lui faire boire une boisson froide ou lui donner une sucette glacée avant de lui donner son médicament.

8) Et s’il recrache ou vomit le médicament ?

Redonnez-lui une dose complète car il n’aura pas absorbé assez de médicament. Il en va de même s’il vomit moins de 10 minutes après. En revanche, s’il vomit plus tard, le fait de reprendre le médicament dépendra de son type. Ce ne sera pas toujours nécessaire. Demandez à un pharmacien pour en savoir plus et être fixé !

Source